People

Mode Ramadan :  » Sellal  » ou le voile de la pudeur ?

En ce mois béni du Ramadan, le voile est très prisé par les jeunes filles. Tendance, «sellal» ou simplement un effet de mode, ces tissus utilisés pour se couvrir la tête et qui se rabattent sur la poitrine sont de plus en plus prisés par toutes les filles ou presque, au grand bonheur des vendeurs.
Pour certaines l’utilisation du voile se justifie par le fait que le Ramadan étant un mois béni, elles sont obligées de s’habiller décemment, en se couvrant tout le corps, tandis que pour d’autres c’est un devoir de se voiler, en tant que musulmanes.
Tête bien couverte avec un voile de couleur rouge qui se rabat sur les épaules et la poitrine, cette jeune fille, étudiante à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, est vêtue d’un jean noir assorti d’une chemise blanche. Rencontré au rond-point Liberté 6, elle dit utiliser le voile de manière temporaire, juste en cette période de Ramadan. «Nous sommes en ce mois béni, donc on doit arrêter les mèches et autres pour se conformer, au moins, à la religion», déclare Maïmouna Ba.
Mode Ramadan : " Sellal " ou le voile de la pudeur ?
Bineta Ba, étudiante en journalisme et communication dans une école de la place en est dans la même mouvance que Maimouna Ba. «Je mets le voile seulement pendant ce mois béni. Mais, après, je remets mes mèches et greffages pour être au top quoi…», dit-elle avec un beau sourire.
Différente de ces deux précédentes, Ndèye Khady Sy est adepte du voile, elle est une voilée depuis qu’elle est toute petite. Vêtu d’une robe wax très décente avec son voile bien noué autour de la tête et ne laissant entrevoir que le visage, conformément aux préceptes de l’Islam, elle pense qu’une bonne file musulmane doit se voiler pour se protéger de tout. «En plus d’être une obligation, le voile est un moyen de protection contre beaucoup de choses», soutient-elle.
Mode Ramadan : " Sellal " ou le voile de la pudeur ?
Avec cette tendance au «sellal», les vendeurs de voiles se frottent les mains en cette période de jeûne. Cheikh Diop, un vendeur de voiles au rond-point Liberté 6, un site très animé où les klaxons des voitures (très forts) grondement de moteurs se mêlent aux bruits provenant du marché à coté, ne se plaint pas. Vert, jaune, rouge, blanc, noir, etc. ils sont de toutes les couleurs, dans l’unique but d’attirer plus la clientèle. «Le voile est à la mode, surtout en cette période de Ramadan, on s’en sort bien. Alhamdoulilah !»

Même si Ramadan rime avec habits décents et voiles, certaines filles mettent en garde leurs sœurs, leur rappelant qu’elles ne peuvent tromper Dieu. Il ne sert à rien, en période de Ramadan de se voiler et porter des habits décents pour après retourner dans ses mauvaises habitudes. Et Ndèye Anta de souligner que c’est le foie qui compte. «Franchement, on ne peut pas tromper Dieu, mieux vaut rester naturel dans la vie».

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.