Lactualité en temps réel

Décès du multimilliardaire Alioune Sow

113

Il faisait partie des hommes les plus riches du Sénégal. Milliardaire dont le connu a mieux été révélé aux Sénégalais suite à la construction de cités modernes qui portent son nom (cité Aliou Sow), l’homme était d’une puissance financière inégalable. Discret jusqu’à la «moelle épinière» pour ne dire d’une grande humilité, sa générosité légendaire a été le centre de débats dans plusieurs salons, Grand-Place et lieux de fréquentation. Ancien cadre au groupe pétrolier Shell, c’est au début des années 70 qui rejoint un groupe d’investisseurs pour lancer la Compagnie sénégalaise d’entreprise (Cse).

Quelques années plus tard, et compte tenu de ses visions qui dépassaient le cadre sénégalais, il en devient par la suite l’actionnaire majoritaire pour ne pas le propriétaire. Convaincu qu’il lui fallait gagner des parts de marché plus considérables, il transforme le nom de cette société pour la nommer Compagnie sahélienne d’entreprises (Cse). De fil en aiguille, Aliou Sow se lance des défis qu’il ne tardera pas à atteindre.

Très vite, il gagne d’énormes marchés dans le secteur de la construction au Mali, au Niger et dans plusieurs autres pays de l’Afrique de l’Ouest. Homme de défi, efficace et perspicace, il se dit qu’il lui fallait agrandir pour ne pas dire diversifier ses activités. C’est alors qu’il investit dans le secteur bancaire et principalement à la Banque sénégalo-tunisienne (Bst).

Constructeur de premier ordre, c’est à la surprise générale qui bâtit la Cité qui porte son nom avant d’offrir les villas à la majorité de ses employés qui avaient souscrit au contrat location-vente. Discret, généreux, les habitants de ce quartier moderne de Dakar localisé sur les deux voies de Liberté 6 ne manquent pas de faire des témoignages sur l’homme : «Il est arrivé à plusieurs reprises qu’il distribue près d’un milliard francs CFA pour les familles qui se partageaient la somme. Cet homme est incroyablement bon», témoigne un habitant de ce quartier.

Parti à l’âge de 83 ans, il laisse derrière lui un patrimoine d’une taille élastique légué à des héritiers qui sont déjà dans les affaires. Oumar Yérim Sow a hérité de la présidence de la Cse tandis que Yérim Sow, patron de Teyliom fait partie des hommes d’affaires les plus puissants du Sénégal. À vrai dire, il était un…constructeur d’avenir pour l’avenir.

-Avec Actunet

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

×