Lactualité en temps réel

Dernière minutes – Zimbabwe: 37 ans après, Mugabe s’en va

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a remis mardi sa démission après 37 ans de pouvoir, a annoncé le président de l’Assemblée nationale lors d’une session extraordinaire du Parlement à Harare, qui débattait de sa destitution.

Coup de théâtre et jour historique au Zimbabwe. Le président Robert Mugabe a remis, mardi 21 novembre, sa démission après 37 ans de pouvoir. L’annonce a été faite par le président de l’Assemblée nationale lors d’une session extraordinaire du Parlement à Harare, qui débattait de sa destitution.

“Moi Robert Gabriel Mugabe (…) remets formellement ma démission de président de la République du Zimbabwe avec effet immédiat”, a déclaré le président de l’assemblée nationale Jacob Mudenda, en lisant, sous les applaudissements, la lettre de démission du chef de l’État.

“J’ai choisi volontairement de démissionner. (…) Cette décision a été motivée par (…) mon désir d’assurer un transfert du pouvoir sans problème, pacifique et non violent”, explique Robert Mugabe dans sa lettre.

L’annonce de sa démission a été immédiatement saluée par un concert assourdissant de klaxons dans la capitale Harare.


“Nous sommes tout simplement tellement heureux. Enfin les choses changent”, a lancé à l’AFP Togo Ndhlalambi, coiffeur de 32 ans. “On se réveille depuis si longtemps en attendant ce jour. Ce pays a traversé tant de périodes difficiles.”

>> À lire : Grace Mubage, la trop ambitieuse Première dame du Zimbabwe

L’armée avait pris le contrôle du pays la semaine dernière, à la suite de l’éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa, et assigné le président à résidence. Ce dernier refusait depuis de démissionner.

Les voix se multipliaient ces derniers jours pour exiger le départ du plus vieux dirigeant du monde, âgé de 93 ans : l’armée, la rue et même son propre parti, la Zanu-PF.

-Avec AFP

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.