Direct procès Khalifa Sall – La défense plaide le « bon sens »

Direct procès Khalifa Sall - La défense plaide le « bon sens »

Reprise de l’audience après la suspension décidée par le juge. Les avocats de la défense continuent à plaider sur la recevabilité de la constitution de partie civile de la Ville de Dakar.

(TELEDAKAR) – Pour Me Ciré Clédor Ly, avocat de Khalifa Sall, « il n’y a plus de tutelle entre l’État et les collectivités locales. L’État a juste une mission de contrôle ».

Me Issa Diop, qui intervient pour la défense également, estime pour sa part qu’un refus du tribunal de la constitution de partie civile serait « une façon de préjuger du préjudice subi par la partie en question, avant même les débats au fonds ».

Les avocats de la défense estiment par ailleurs que la demande de seconde lecture adressée par le préfet au Conseil municipal de Dakar ne doit pas s’imposer au juge. Dans le cas contraire, celui-ci serait « obligé alors de surseoir à ce procès jusqu’à ce que la seconde relecture demandée soit acceptée par le préfet de Dakar », poursuit Me Issa Diop.

Quant-à Me Francois Sarr, il plaide le « bon sens » qui aurait dû, selon lui, commander au tribunal de convoquer la Ville si celle-ci ne s’était pas présentée d’elle-même comme partie civile.

-Avec Jeuneafrique

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Vidéo – Montrer son corps sur Instagram, telle est la nouvelle tendance des filles sénégalaises

Gambie – Deux proches de Yahya Jammeh arrêtés