International

Facebook et « sextorsion »: n’acceptez surtout pas Emiline Verfaillie

Si une certaine Emiline Verfaillie vous ajoute à ses amis sur Facebook, il vaut mieux ne pas accepter, prévient la police gantoise. Elle a déjà fait au moins une victime à Gistel (Flandre occidentale).

(TELEDAKAR) – A première vue, le profil d’Emiline Verfaillie n’a rien de suspect. Selon ses informations, elle a suivi des cours dans une école secondaire de Gistel avant d’étudier l’art moderne au PAK de la même localité. Cette dernière information aurait déjà dû mettre la puce à l’oreille des habitants puisque le PAK est un centre culturel et non un lieu d’études.

Selon la police, Emiline Verfaillie envoie des demandes d’amis sur Facebook. Une fois qu’elles sont acceptées, la femme commence à discuter avec son nouvel ami. Elle lui demande alors de converser par vidéo. « Une fois que le chat vidéo commence, la jeune femme se déshabille et propose une relation sexuelle virtuelle », indique Annemie Wittesaele, porte-parole de la police de la zone Kouter, à HLN. « Tout est alors filmé par la suspecte. La personne est alors victime d’un chantage. La femme menace de publier la vidéo sur sa page Facebook et sur YouTube. Seule solution: sortir son portefeuille. »

Une victime s’est déjà manifestée auprès de la police. « Il est évident qu’il ne faut pas accepter la demande d’amis de cette personne ou de profils semblables », répète Wittesaele.
Facebook et "sextorsion": n'acceptez surtout pas Emiline Verfaillie
-Avec 7sur7

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.