Lactualité en temps réel

Publicité

Le calvaire des travailleurs de l’Aéroport de Diass

Publicité

76

LES EMPLOYÉS DE L’AÉROPORT INTERNATIONAL DE BLAISE DIAGNE (AIBD) VIVENT UN VÉRITABLE ENFER SOUS LA GESTION TURQUE. CES TRAVAILLEURS ISSUS DES SOCIÉTÉS ADS ET AHS SONT DANS DES CONDITIONS PÉNIBLES ET SONT OBLIGÉS DE TRAVAILLER JUSQU’À 18H PAR JOUR SANS SUPPLÉMENT DE SALAIRE.
La nouvelle société 2As issue des centres de Ads et Ahs ne fait aucun effort pour mettre ses employés dans de bonnes conditions, informe Yérimpost.

Selon la même source, aucun espace de vie n’a été aménagé en dehors des stations de travail et les employés peuvent rester plus de 12 heures d’affilées au travail sans boire de l’eau. Le seul restaurant qui se trouve à l’aéroport propose des prix exorbitants qui sont pas à la portée des « goorgoorlou ».

Et le pire dans cette affaire, c’est que la société 2As a supprimé certaines primes héritées de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor, en plus les travailleurs sont obligés de supporter le surplus des frais de transport entre Dakar et Dias, renseigne la même source.

Les policiers qui assurent la sécurité de l’aéroport n’ont pas de bureau adéquats, ni de salle de repos.

Une situation qui mérite d’être prise en compte par nos autorités d’autant plus que les patrons turcs n’entretiennent aucune forme de dialogue avec le personnel local.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.