Actualités

Magatte Wade, maire de Mékhé: «Je veux que Ngaye rattrape son retard de 50 ans en 5 ans»

Magatte Wade, 7ème maire de la commune de Meckhé, accroché par Senego, à un an du renouvellement de son mandat, donne la lecture qu’il a de son bilan. Un bilan dont il dit être fier.

«Je ne peux pas dire que c’est un bilan à 100% positif, mais je suis très satisfait de mon bilan. J’ai un bilan satisfaisant pour beaucoup de Mekhois et beaucoup de Sénégalais, mais non satisfaisant pour le maire dont l’ambition est à peine jugée démesurée mais qui est à l’aune de mon amour et de ma passion pour cette ville. Je suis un maire résident, je n’ai rien demandé d’autre que de construire Mékhé et j’ai quitté volontairement la Banque africaine de développement (Bad), à quelques années de ma retraite, pour venir me consacrer à ma ville, partager mon expérience, bâtir une ville moderne», a déclaré, au micro de Senego, ce samedi, le maire de Mekhé, en marge de la cérémonie de prières de la famille Niasse de Ngaye Diagne.

L’ancien patron du cabinet African partners international, l’Association des institutions africaines de financement du développement (Aiafd), dit avoir exécuté dans la foulée un ensemble de programmes et de projets qui n’étaient pas inscrits à son bilan.

«J’ai une très grande ambition pour Mekhé et tout ce que je ferai pour Mekhé ne sera jamais suffisant pour moi. Aujourd’hui, nous avons une ville qui s’est largement modernisée qui a mis un accent particulier sur le développement de l’artisanat. J’ai une soixante de projets, mais je ne suis pas encore satisfait, parce que Mekhé doit avoir des routes modernes», informe M. Wade, ancien fonctionnaire de la Banque africaine de développement (Bad).

Peut-être, avance-t-il, qualifie-t-on «mon ambition de démesurée pour Mékhé, mais je veux construire une ville moderne. Je veux que Mékhé rattrape son retard de 50 ans en 5 ans».

Candidat à sa propre succession, cet acteur de développement, titulaire du doctorat en lettres et sciences humaines, d’indiquer que la commune de Mékhé est éligible et au Programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (Pacasen), et au programme Promovilles.

Comptant sur cette génération de jeunes, qui ont entre 3 et 14 ans, et comptant aussi sur le président de la République pour le soutien qu’il ne cesse de lui apporter, le maire de Ngaye Mékhé, leader du développement local, a listé, quelques-unes de ses réalisations.

Il s’agit, entre autres, de la construction du centre d’exposition artisanal, l’installation d’une Caserne des Sapeurs-pompiers, la construction d’une nouvelle mairie, d’un un abattoir moderne, la finalisation des travaux de l’hôpital avec deux blocs opératoires, le renouvellement des câbles électriques, l’éclairage de la ville, l’installation de plus de 3,5 km d’extension du réseau d’eau, la construction de deux pistes de production pour les ordures, l’installation de 120 lampadaires solaires, l’installation de plus de 80 banc-publics, l’installation de deux stations d’essence, l’installation d’une unité de production cosmétique et une unité de gestion de finance, la mise en place d’une caisse de solidarité des femmes, une mutuelle de santé, l’informatisation de la mairie…

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.