17 morts en Rdc : Une nouvelle épidémie fait craindre le retour d’Ebola

publicité

La République démocratique du Congo (Rdc) a enregistré 17 morts des suites d’une maladie. Les personnes décédées présentaient des signes de fièvre hémorragique, mais leur infection au virus Ebola n’est pas confirmée, ont indiqué des sources médiatiques. Celles-ci, dans leurs relations ont relevé que des équipes de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et de Médecins sans frontières se sont rendues sur place.

Face à la présence de cette nouvelle épidémie d’Ebola qui frappe son pays, le ministère congolais de la Santé a expliqué mardi dernier, que la maladie a déjà tué 17 personnes dans l’Équateur, une vaste province au nord-ouest du pays. «Vingt-et-un cas de fièvre avec des signes hémorragiques et 17 décès», soit un taux de létalité de 80 %, ont été notifiés au ministère de la Santé le 3 mai, explique le gouvernement qui ne précise cependant pas la date du déclenchement de l’épidémie, a indiqué le Figaro, ce mercredi 9 mai 2018.

Celui-ci et d’autres organes de presse étrangers ont aussi rendu publique cette information qui relève de la santé publique. Un plan de riposte, approuvé par les autorités, a été mis en place. Une équipe du ministère de la Santé, appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et par Médecins sans frontières, s’est rendue sur place dans la ville de Bikoro, près de l’épicentre de l’épidémie. Les cas les plus nombreux se trouvent à Ikoko Impenge, un village en zone de forêt équatoriale, frontalière du Congo-Brazzaville, et situé à environ 600 km au nord-ouest de Kinshasa, assez difficile d’accès, informe la même source.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.