Affaire Khalifa SALL : Le procureur demande la liberte provisoire

publicité

Va-t-on vers une situation inattendue dans un procès vu comme politique par beaucoup de sénégalais ? Au vue de la tournure des choses, il se peut que la réponse soit affirmative.

Dans son réquisitoire de ce mercredi, Lansana Diaby, comprenez par là, le procureur général près la Cour d’appel de Dakar,  a demandé au tribunal de respecter « la jurisprudence de la CEDEAO ». Celle-là même qui avait souligné des injustices notoires sur le traitement de l’affaire Khalifa Sall.

Les juges de la juridiction ouest-africaine, saisis par les avocats de Khalifa Sall, ont notamment jugé que les droits à un procès équitable, à la présomption d’innocence et à l’assistance d’un conseil de l’édile et de ses codétenus ont été violés.

Pour rappel, le maire Dakar, Khalifa Ababacar Sall, est en prison depuis le 08 mars 2017 et a étté condamné à 5 ans de prison. Actuellement se déroule son procès en appel. L’édile de la capitale a été arrêté parce qu’épinglé par une enquête de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) pour sa gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Voir aussi

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.