publicité

Série de décès à Matam: Le gouverneur mobilise les forces de sécurité pour un don de sang

De nombreuses pertes en vies humaines ont été dénombrées dans les hôpitaux de Matam et Ourossogui, ces derniers temps. L’état d’alerte est à son niveau maximal du fait de la pénurie de sang. Le correspondant de la Rfm, qui donne l’information, indique qu’au niveau des laboratoires, il n’y avait plus une seule poche de sang pour pouvoir sauver des vies.

Une situation « catastrophique » face à laquelle le Gouverneur de Matam, Omar Mamadou Baldé, a réagi. L’autorité administrative, a mobilisé en urgence les forces de défense et de sécurité pour qu’elles donnent de leur sang. Appelés à la rescousse, militaires et paramilitaires ont répondu à l’appel du gouverneur.

De même que les chefs de service départementaux et régionaux et mêmes les coordonnateurs de projets sont en train de donner de leur sang pour arrêter la liste macabre. Ce matin, Omar Mamadou Baldé se dit « un gouverneur très heureux, en voyant les hommes de tenue notamment les militaires, gendarmes, sapeurs-pompiers, douaniers, policiers, agents d’hygiène, répondre à l’appel.»

« Nous nous sommes associés, se félicite-t-il, pour organiser cette journée que nous considérons comme un geste noble qui pourra sauver des vies.» Toutefois, les responsables de la santé précisent que la collecte de sang d’aujourd’hui « ne pourra être utilisé que sur une période de 35 jours. Au-delà, ce n’est plus valable. »

C’est ainsi que l’autorité administrative « lance un appel à toutes les forces vives de Matam de s’inscrire dans cette lancée ». Pour l’heure, assure le correspondant de la Rfm, la demande était tellement pressante que les ambulances des hôpitaux ont déjà commencé à assurer le ravitaillement.

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.