publicité

Karim Wade Vs Madické Niang: Qui croire? Par Souleymane Ly

Tellement malin, il a absout les autres responsables pour leur permettre de regagner les rangs. Ce que certains feront ventre à terre. Au PDS, personne ne doit parler de plan B. C’est cela la décision du « propriétaire » du parti et peut être même des membres. C’est son fils qui est le candidat et il le restera. Cependant dans la lettre réponse de Wade on sent que ses convictions sur la candidature de Karim ne sont plus aussi solides que cela. Il est en train d’envisager lui-même un autre plan. Pour qui ? On le saura bientôt avec le retour de Hadjibou Soumaré de Doha. PS : Wade a exhorté ses militants à ne pas attaquer Madické qui du reste est au cœur de tous les secrets sur l’affaire Karim Wade. Si on le pousse à parler, le PDS ne se relèvera pas. Wade le sait !

Hier lundi, en une journée, nous avons assisté à la publication de deux lettres, trois d’ailleurs portées chacune par Me Wade, des responsables du PDS et la dernière par Me Madické Niang.
Toutes les missives sont différentes dans leur forme mais ont un point en commun dans le fond: la candidature de Karim Wade et la nécessité d’avoir un plan B.

Dans celle adressée au pape du Sopi par des responsables du PDS l’on peut y lire la suggestion d’un plan B même si la peur de heurter la seule constante est patente. Des hommes et des femmes soucieux de l’avenir bien incertain, c’est le lieu de bien le reconnaître, de leur plan A, ont demandé à leur SGN d’entériner le choix d’un plan B. Ce que Me Wade n’a pas voulu entendre et en fin politicien il a dans sa réponse trouver deux coupables à ce qu’il considère comme une trahison : Thiobane et Madické.

Pourtant dans la lettre de ces responsables il n’a jamais été fait mention du nom de Madické mais Wade lui a fait porter le chapeau. Il a même de manière violente traité Madické de traître.
Sur les réseaux sociaux, des militants du PDS s’en sont pris à Me Madické en embauchant la même trompette que leur mentor. Ils ont tous traité Madické de traître. Certain(e)s même sont allés jusqu’à dire qu’ils étaient au courant depuis longtemps de cette fronde portée par celui qui a toujours logé Wade chez lui.

Coup de théâtre ! Dans la nuit c’est Madické Niang himself qui répond au Pape du Sopi en jurant sur tous les toits qu’il n’est mêlé ni de près ni de loin à la rédaction de cette fameuse lettre. Mieux, personne parmi les signataires ne l’a informé.

Maintenant qui croire ?

Wade, adepte de Sun Tzu a profité de cette lettre des responsables pour mettre sous la lumière les manœuvres secrètes de Madické. Ce dernier reconnaît lui-même avoir écrit à Wade le 3 Septembre dernier sur le même sujet.

Au lieu de répondre à Madické dans le secret de son adresse, Me Wade a attendu d’avoir une occasion pour le faire et celle-là était trop belle pour la laisser passer. Oui Wade est malin, mais machiavélique dans ses démarches. Wade est magnifique dans ses dribbles mais ses passes sont devenues trop téléphonées. Aujourd’hui on sent bien quand il est dans des calculs politiciens, ce qui n’était pas le cas avant.

Tellement malin, il a absout les autres responsables pour leur permettre de regagner les rangs. Ce que certains feront ventre à terre.

Au PDS, personne ne doit parler de plan B. C’est cela la décision du « propriétaire » du parti et peut être même des membres. C’est son fils qui est le candidat et il le restera. Cependant dans la lettre réponse de Wade on sent que ses convictions sur la candidature de Karim ne sont plus aussi solides que cela. Il est en train d’envisager lui-même un autre plan. Pour qui ? On le saura bientôt avec le retour de Hadjibou Soumaré de Doha.

PS : Wade a exhorté ses militants à ne pas attaquer Madické qui du reste est au cœur de tous les secrets sur l’affaire Karim Wade. Si on le pousse à parler, le PDS ne se relèvera pas. Wade le sait !

publicité

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.