publicité

Vidéo – Ligue 1: Mauvais débuts pour Mbaye Niang avec Rennes

Entreprenant mais longtemps malchanceux contre Rennes (2-1), Nice a fini par arracher la victoire grâce à Pierre Lees-Melou, qui avait buté sur la transversale en première période.

Les Niçois se sont rués à l’attaque dès le premier quart d’heure du match, lors duquel ils se sont procurés trois occasions nettes par Maolida (4e, 16e) et Lees-Melou (16e). Le milieu de terrain a même trouvé la transversale sur un enchaînement contrôle – volée du droit à 25 mètres du but de Koubek. La suite a été plus brouillonne, et si le Gym a finalement assez peu souffert dans son 5-3-2, il a aura longtemps manqué de de chance – Koubek a dévié une frappe de Maolida sur le poteau (68e) – et peut-être d’un finisseur pour exploiter les nombreuses fulgurances de Saint-Maximin.

Avec un onze plus défensif qu’attendu, sans Niang, Sarr ni Ben Arfa, sa recrue star de l’intersaison, le Stade Rennais n’a pas montré grand-chose à l’Allianz Riviera. Il aurait pourtant pu prendre l’avantage dès la 21e minute si Benitez n’avait pas détourné le penalty de Bourigeaud. C’est contre le cours du jeu que Del Castillo a donné l’avantage à son équipe à la 58e, sur une frappe dévissée déviée dans son propre but par le malheureux Sarr (0-1). Mais le Gym n’a jamais abdiqué : dopés par l’entrée tranchante d’Atal, les locaux ont trouvé la faille à deux reprises en l’espace de 12 minutes, d’abord grâce à Saint-Maximin, enfin récompensé de ses efforts dans la surface (78e), puis à Lees-Melou, auteur d’une frappe sublime à l’entrée de la surface (89e).

Le beau but de Pierre Lees-Melou qui donne la victoire à Nice.

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.