publicité

Accident sur la Vdn à Golf Sud: Il loue un véhicule avec son ami, tue une femme et prend la fuite

Abdoulaye Nd. et son compagnon Mathieu K. G. ont causé accidentellement la mort de la jeune femme Adama Sakho, 24 ans.

Le premier nommé roulait à vive allure sur la nouvelle voie de dégagement Nord (Vdn) et a renversé mortellement la bonne dame sur l’asphalte. Pris de peur, il abandonne sur place le véhicule – loué à une entreprise par Mathieu – et détale.

L’auteur du spectaculaire et violent accident de la circulation routière, survenu à hauteur de Cambérène, dans la commune de Golf Sud de Guédiawaye, a été interpellé à Tambacounda par les limiers du commissariat urbain de la localité.

Abdoulaye Nd. avait, en effet, trouvé refuge dans cette contrée du Sénégal Oriental pour tenter de regagner en douce le Mali. Mathieu avait loué la voiture de marque Toyota à une entreprise à Dakar et confié la conduite de la bagnole à son compagnon Abdoulaye Nd.

Abdoulaye roule à tombeau ouvert et heurte mortellement la jeune femme

Tous les deux empruntent la nouvelle Vdn et roulent à tombeau ouvert. Mais, arrivés à hauteur de Cambérène, de Golf Sud, le conducteur, tel un cheval à la bride lâchée, aperçoit une dame du nom d’Adama Sakho, tente de l’éviter et perd le contrôle du véhicule. Il donne des coups de volant à tout rompre, active le système de freinage et appuie dans le vent.

Ainsi, face à l’excès de vitesse de la Toyota, le choc devient alors inévitable et frontal. Le chauffeur fonce droit sur la jeune femme, la percute avec violence et termine sa folle course contre un bloc de béton. La dame s’écroule sur la route, se tortille de douleurs et finit par rendre l’âme.

Le jeune garçon s’extirpe de la cabine, abandonne le véhicule et la victime sur l’asphalte

Sachant qu’il vient de commettre le pire, racontent des témoins oculaires de la scène, Abdoulaye s’extirpe de sa cabine, abandonne le véhicule et se fond dans la nature. Son compagnon Mathieu lui emboite le pas et court se terrer dans leur maison à Guédiawaye.

Alertés, les agents de police de Golf Sud se rendent sur les lieux de l’accident mortel, sacrifient aux constatations des faits et ouvrent une enquête. Ils prélèvent le numéro de la plaque d’immatriculation de la voiture, localisent l’entreprise de location de voitures et interpellent la direction. Qui accepte de coopérer et livre le nom d’un certain Mathieu K. G. Lequel est venu dans les locaux de l’entreprise en question et y a déposé la caution convenue pour disposer de la bagnole.

Les flics de Golf Sud coincent Mathieu chez lui à 02h du mat’ et débusquent son ami à Tambacounda

Les limiers capitalisent les renseignements, activent leurs informateurs anonymes et déclenchent la chasse à l’homme. Ils coincent d’abord le nommé Mathieu chez lui à Guédiawaye, durant la même nuit, aux environs de 02h du matin et apprennent la présence du chauffeur Abdoulaye Nd. à Tambacounda. Ils alertent leurs collègues policiers de la zone, qui fouillent le secteur, débusquent le fuyard et l’appréhendent.

Ce dernier a été remis aux flics de Golf Sud, qui avaient fait le déplacement jusque là-bas pour le cueillir et le placer en garde à vue. Ayant reconnu les faits, ils ont été déférés au parquet pour homicide involontaire, délit de fuite pour Abdoulaye Nd et remise de véhicule à un tiers sans détenteur de permis de conduire (Pc).

Vieux Père NDIAYE

Les mis en cause, coupables présumés, l’entreprise de location de voitures responsable !

Peut-on arrêter Abdoulaye Nd. et son ami Mathieu K. G. et puis laisser en toute liberté la direction de l’entreprise de location de voitures dans cette affaire d’homicide involontaire, délit de fuite et remise de véhicule à un tiers sans détenteur de permis de conduire (Pc) ? L’on est tenté de répondre par la négative. Car, si les deux garçons ont pu commettre l’accident mortel sur la nouvelle Vdn à hauteur de Cambérène, à Golf Sud, c’est sans nul doute avec la complicité de la direction de l’entreprise de location, qui a en effet accepté de louer la bagnole Toyota au nommé Mathieu, sans que celui-ci ne lui ait auparavant présenté son permis de conduire. Par conséquent, les responsabilités doivent être partagées dans ce sens. Disons le tout net, la direction de l’entreprise de location concernée doit être aussi poursuivie pour le délit de complicité dans l’accident mortel de la circulation routière. Même si l’on informe que l’enquête suit son cours et que les responsables de l’entreprise en question ont été auditionnés sur procès-verbal (Pv).

Les Echos

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.