publicité

Affaire de Viol: Perez accusé d’être à l’origine de la plainte contre Ronaldo

Florentino Perez et Cristiano Ronaldo se sont tournés le dos dans une humeur canine. Pas de cérémonie d’au revoir, le numéro fétiche de CR7 a été refourgué à Mariano.

Selon le quotidien AS, le président du Real Madrid aurait dit aux joueurs dans le vestiaire : ” je ne veux pas entendre le nom de Cristiano après chaque défaite “. Et voici que la main de Perez est soupçonnée d’avoir déclenché la plainte de viol Kathryn Mayorga contre l’ex-attaquant de la Maison Blanche.

Le journal ‘Correio da Manha’ révèle les dessous de l’accord qu’il y a eu un accord entre Kathryn Mayorga et CR7 après plusieurs pressions du Real Madrid. La revue ‘Der Spiegel’ a publié un extrait du supposé accord de confidentialité qu’il y aurait eu en 2010 entre la femme et le Portugais, sur la présumée agression sexuelle. Le ‘Correiro da Manha’ affirme que Cristiano Ronaldo avait refusé de conclure cet accord, estimant qu’il était innocent. Mais il aurait reçu des pressions du Real Madrid pour signer ce document.

L’attaquant de la Juventus continue à déclarer: ”je démens formellement ces accusations contre moi. Le viol est un délit abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis et tout ce en quoi je crois.” Son avocat ajoute: ” c’était une relation complètement consentie”. Ensuite, il conclut qu’il s’agit d’une ” campagne de diffamation élaborée et délibérée. La vérité survivra à cette agitation”.

Qui est donc à l’origine de cette campagne de diffamation? Pourquoi maintenant? Les avocats de Cristiano entendent utiliser comme défense les supposées pressions du Real Madrid qui aurait poussé le Portugais à signer ce document avec Mayorga.

En réaction, le président du Real Madrid a décidé de porter plainte contre le quotidien portugais Correio da Manhã qui a mis en avant des pressions du club madrilène pour justifier un accord de confidentialité avec son accusatrice.

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.