publicité

Affaire de Viol- Touba: un vieux de 67 ans soumis à des tests ADN

Âgé de soixante-sept ans, le vieux Cheikh Diouf Mbaye, domicilié à Touba, risque gros. Il a comparu ce jeudi devant le tribunal des flagrants délits de Diourbel pour répondre d’une accusation de viol sur une déficiente mentale.

Mbaye est accusée d’avoir entretenu à plusieurs reprises des relations sexuelles avec sa présumée victime. Il réfute les accusations, jurant n’avoir jamais touché à un seul cheveu de la gamine.

D’après l’accusé, toute cette histoire n’est pas seulement le fruit de l’imagination de K. Diouf (onze ans), mais plutôt un manifeste cabale montée par ses voisins, les parents de la fillette, pour lui attirer des ennuis.

Pourtant, la gamine qui a décrit exactement l’intérieur de la chambre à coucher de l’accusé, a encore désigné du doigt le vieux comme étant son violeur. Mais le procès n’est pas allé à son terme. La raison : Cheikh Mbaye Ndiaye a sollicité des tests ADN pour déterminer la paternité du bébé que porte la fillette de onze ans.

Avec le consentement des différentes parties, le tribunal des flagrants délits de Diourbel a ordonné des tests ADN, et renvoyer l’affaire au 03 décembre pour permettre au laboratoire désigné de livrer ses conclusions.

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.