publicité

Sidy Lamine, un homme de foi

Sidy Lamine, un homme de foi

Ina Lilahi Wa Ina Ilayhi Radjihoun

C’est avec une grande stupéfaction et une crande tristesse que j’ai appris le rappel à Dieu de Sidy Lamine Niasse, le PDG du groupe Walfadjri. C’est une grosse perte pour la Nation toute entière.

Homme de foi, Sidy l’était de par sa naissance. Il est l’un des illustres fils de Mouhamad Niasse, le premier Khalife de Abdoulahi Niasse et de Aminata Barham dont l’ascendance remonterait au Prophète Mouhamad (PSL).

Homme de foi, Sidy Lamine l’était aussi pour avoir osé lancer, dans la grisaille de la pensée unique, l’un des premiers tabloïds bimensuels Wal Fadjri en 1984. C’était là une d’une presse libre et engagée. Plus Tard, il créa l’un des premiers groupes de presse privée, qui demeure la première école de journalisme au #Sénégal. Cette oeuvre colossale ne devrait pas disparaître après sa mort.

Homme de foi, Sidy Lamine l’est resté pour avoir contribué, sans discontinuité de profondes convictions, à notre l’indépendance politique, à la lutte pour les libertés, les droits de l’homme, la démocratie; mais surtout pour l’indépendance et l’autonomie de la presse vis à vis de tous les pouvoirs.

Il part mission presque accomplie, car aucun mortel, aucune génération, n’accomplit intégralement la sienne sur ce bas monde. Mais de manière unanime, sa propre famille de Leona Niassene, toutes les familles religieuses, la classe politique, les hommes de media, la société civile, les diplomates accrédités au Sénégal, lui reconnaissent son ancrage aux préceptes de l’islam, son patriotisme inébranlable, son engagement citoyen au service de la bonne cause.

Au nom du Président Abdoulaye Wade, du Comité directeur du Pds et du candidat Karim Wade, mais aussi au nom de la famille de Magaye Awa Gaye qui fut le condisciple de son grand père Mame Abdoulahi, je présente nos condoléances les plus émues aux Khalifes de Médina Baye et de Leona Niassene, à sa propre famille, à ses frères et soeurs Amath Khalifa, Seydi El-Bachir, Khady Awa et Ndeye Ami, ainsi qu’à l’ensemble de la presse, qui viennent de perdre un homme multidimensionnel.

Afin de lui souhaiter un repos éternel à Firdawsi, je reprends en sa faveur, les paroles d’Allah SWT dans la sourate Al Fajr (versets 27 à 30):

« Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis ».

Fatiha, 11 likhlas et Salatul fatihi
Babacar Gaye (PDS)

TENDANCES DU JOUR

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.