Soutien réservé de Ousmane Ngom à Karim Wade : “Cette grande reculade est étonnante”

Soutien réservé de Ousmane Ngom à Karim Wade : "Cette grande reculade est étonnante"

Me Ousmane Ngom est revenu sur le procès /condamnation de Karim Wade. invité du Grand Jury sur la Rfm, l’ancien ministre de l’Intérieur dit être plus réservé par rapport à ce soutien à Wade-fils qu’il ne l’était hier. Il ne pouvait pas imaginer, souligne-t-il, qu’il y avait de graves manquements, de déviances… Une déclaration qui a fait sortir de ses gongs Mayoro Faye.
Ousmane Ngom dit être réservé par rapport au soutien de Karim Wade, condamné puis gracié, qu’elle analyse en faites vous ?

Cette grande reculade est étonnante. D’autant plus qu’il avait toujours considéré que ‘’la Crei n’existait pas ni juridiquement ni légalement’’, dans une contribution qu’il avait signée en décembre 2012.
Il, disais ceci : « Au Sénégal la loi qui fixe l’organisation judiciaire est la loi N°84-19 du 02 Février 1984… » « … L’article 1er de la loi 84-19 fixant l’organisation judiciaire énumère les Juridictions qui existent dans notre pays au moment de son entrée en vigueur. Il s’agit de la Cour Suprême, des Cours d’Appel, des Tribunaux Régionaux, des Tribunaux Départementaux et des Tribunaux du Travail. L’article 15 de la même loi prévoit que sont abrogées toutes dispositions contraires à la présente loi. L’abrogation de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite, créée par une loi de 1981, donc antérieure à celle portant organisation judiciaire, est donc manifeste, car elle n’est visée nulle part dans cette loi fondatrice. Cela est confirmé du reste par le fait que toutes les Juridictions existantes au Sénégal et qui n’ont pas été citées par la loi 84-19 fixant l’organisation judiciaire parce que nées après elle, ont été créées par une loi.
C’est le cas de la Haute Cour de Justice : Loi organique N°2002 du 22 Février 2002, la Cour des Comptes : Loi organique N°99-70 du 17 Février 1999 et le Conseil Constitutionnel : Loi organique N°92-23 du 30 Mai 1992. Il est donc manifestement impossible Juridiquement de créer ou de « ressusciter » une Cour de Répression de l’Enrichissement ILLICITE par un décret alors qu’elle avait été créée par une loi et abrogée par une loi…».

Les rapports entreKarim Wade et Ousmane Ngom étaient-ils au beau fixe ?

Cependant, faudrait-il dire que Me Ousmane Ngom n’avait pas enfilé sa robe d’avocat pour défendre Karim Wade au tribunal lors de son procès devant la Crei. Aussi, n’a-t-il jamais voulu faire le déplacement pour lui rendre visite à la prison de Reubeus où Karim a séjourné pendant plus de trois ans.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Caf Awards – Trois techniciens pour un trophée…

Vidéo : Tentative de coup d’Etat déjouée au Gabon