L'article continue après la pub

Présidentielle 2019 : Ces préalables qui handicapent Khalifa Sall

Les élections en direct sur:

Alors qu’ils fondaient leur ultime espoir sur l’introduction d’un rabat d’arrêt, les partisans de Khalifa Sall risquent de voir leurs chances s’envoler.

En effet, le Conseil constitutionnel va publier la liste définitive des candidats au plus tard le 20 janvier, tandis que la Cour suprême a, au moins, jusqu’au 3 février pour procéder à la notification de sa décision.

Des préalables sans lesquels, selon Enquête, l’ex-maire de Dakar et candidat déclaré à l’élection présidentielle ne peut introduire le fameux rabat d’arrêt. Une situation qui pourrait, du coup, faire tomber à l’eau le désir du candidat de «Taxawu Senegaal» d’affronter Macky Sall à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.