VDN : Un laveur vole un pistolet pour régler des comptes

Agent dans une station de lavage de véhicules, Omar Diagne a pris ses marques hier,à la prison centrale de Rebeuss. Le quidam avait volé un pistolet, son chargeur de munitions et le permis de port d’arme d’un client régulier. Motif ? « C’est pour contraindre un créancier de lui restituer un prêt de 250.000 Fcfa ».

C’est un Chef d’entreprise de la place, spécialisée dans le transfert de fonds de banque, M.Bâ sera dorénavant plus regardant dans la gestion de son arme à feu, qu’il a régulièrement acquise. Ce, après avoir été victime à la fois, du vol de ce pistolet, son chargeur de munitions et de son permis de port d’arme. Et dire qu’à sa décharge, il avait pourtant pris le soin de tout dissimuler sous le siège de véhicule. Mais c’était sans compter avec les qualités de Omar Diagne, laveur de véhicules. Les faits remontent au 18 janvier dernier. Ce jour, M.Bâ se rend dans les locaux de la station de lavage de véhicules à l’enseigne « Dakar Lavage », sur la Voie de dégagement nord (Vdn).Client régulier, son véhicule sera pris en charge par les employés qui l’ont proprement nettoyé, avant de le lui restituer. Satisfait, M.Bâ quitte les lieux et vaque à ses occupations, loin de s’imaginer que son arme à feu avant été dérobée. Il ne s’en rendra compte que le 3 février dernier. Après des recherches infructueuses, il est retourné à « Dakar Lavage » et s’en est ouvert avec le gérant, histoire de visionner le contenu de la caméra de surveillance qui filmé l’instant du lavage de son véhicule. Ceci étant, il s’est rendu à la brigade de gendarmerie de la Foire, où il a porté plainte pour vol de son arme à feu. Donnant suite à sa requête, le commandant Sangaré qui a ouvert une enquête, a mis en branle ses éléments, afin de retourner avec le plaignant, au sein de ladite station de lavage de véhicules. Là, un listing de l’ensemble des laveurs qui ont travaillé ce jour (18 janvier), est fait. Un laveur surnommé Lamine Ndao émergea du lot. Entendu à la brigade finit par avouer avoir volé le pistolet, son chargeur et son permis de port d’arme. Il confie voir volé l’arme pour régler ses comptes avec un certain Paul qui lui devait 250.000 FCFA. Placé en garde à vue, il a été déféré au parquet.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.