La promesse de Madické Niang aux casamançais

Ziguinchor, 10 fév (APS) – Le candidat de la coalition ’’Madické 2019’’ qui a promis dimanche à Ziguinchor (sud) d’écarter tous les acteurs intermédiaires qui se nourrissent de la crise en Casamance annonce la création d’un Cadre national de discussions directes avec les ’’vrais acteurs concernés’’ par la recherche de la paix.

’’Il faut écarter tout ce qui est intermédiation dans la crise en Casamance. Il faut un dialogue direct entre le pouvoir le Mouvement des forces démocratiques la Casamance (MFDC) et les différents autres acteurs concernés’’, a déclaré Madické Niang.

Il s’exprimait en marge de son audition par l’initiative de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC) qui interpelle ainsi les candidat à la magistrature suprême sur leur programme socioéconomique et les axes programmatiques réservés à la résolution de la crise qui sévit dans le sud du pays depuis 1982.

’’Il y a beaucoup d’intermédiaires qui se nourrissent de la crise en Casamance. Il faut tous les écarter. L’argent a trop pollué cette crise. Ce n’est pas la bonne méthode (…)’’, a poursuivi Madické Niang, deuxième candidat à être auditionné par les femmes après El Hadji Sall.

’’Une fois à la magistrature suprême, je vais créer une structure gouvernementale pour mener des discussions directes avec les acteurs qui sont concernés. Beaucoup de temps et beaucoup d’argents ont été perdus avec les intermédiaires. Les résultats nous montrent que cette méthode est loin d’être efficace’’, a encore dit l’ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime d’Abdoulaye Wade.

Il a aussi promis la mise en place d’un programme spécial dédié à la Casamance pour rattraper son retard ’’avec la réalisation de tout un paquet d’infrastructures socioéconomiques de base et surtout l’installation d’unités de transformation à tous les niveaux parce que le Casamance reste le grenier du pays avec ses nombreuses potentialités économiques’’.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.