Présidentielle 2019

Présidentielle 2019 – Mame Mbaye Niang : « plus que confiant… »

Mame Mbaye Niang se dit très satisfait de la campagne présidentielle, qui prend fin ce vendredi. Lors d’un entretien, le ministre du Tourisme estime que son candidat a su trouver l’énergie et le potentiel nécessaires pour convaincre les sénégalais, à aller voter « massivement pour lui…«

« Le pari de la mobilisation » a constitué un sacerdoce dans cette campagne. Les candidats ont rivalisé pour montrer leur suprématie. Chacun veut montrer que les populations sont avec lui. C’est le cas du président Macky Sall, son mentor que l’on accuse de « transporter » des militants de ville en ville, pour leurrer les observateurs de la scène politique. Interrogé sur la question, Mame Mbaye Ninag botte en touche et lance: « c’est les mêmes gens qui spéculaient qu’on allait perdre le Référendum, ces mêmes gens qui spéculaient qu’on allait perdre les législatives, ces mêmes gens qui disaient que le parrainage ne passerait pas et qu’ils allaient mettre le pays à feu et à sang… »

« On ne peut pas dire qu’on a payé des gens pour qu’ils nous parrainent…

Il s’explique : « C’est faux. Nous , on a des responsables politiques qui vivent dans des communes, entre autres. Je prend le cas de Augustin Tine. S’il doit mobiliser ses militants, alors que le président doit se rendre à Fandène, il ne va pas les laisser marcher quand même. Il se donne les moyens matériels , de les transporter afin qu’ils viennent participer. On ne paye personne (…) Ceux qui ont les moyens de le faire, peuvent se payer le luxe de prendre des cars et d’assurer le transport de leurs militants… »

« Est ce que vous avez vu le nombre de parrains qu’on a eu à Thiès?« , s’interroge Mame Mbaye Niang qui a voulu répondre aux détracteurs de son régime, qui pensent que lors de leur meeting à Thiès, la plupart des militants présents n’étaient pas de Thiès. « On ne peut pas dire qu’on a payé des gens pour qu’ils nous parrainent… Il ne faut pas que les gens soient surpris, dimanche soir de voir des résultats extraordinaires… », laisse-t-il entendre.

Le lieutenant de président sortant Macky Sall justifie sa confiance par le nombre de parrains recueillis, lors des parrainages, soit deux millions cinq cent mille (2.500.000) parrains. « Parce qu’on a vu notre candidat mobiliser le pays, on a vu des meetings extraordinaires, où on sentait l’adhésion des foules. Il ne faut pas que les gens soient étonnés, aujourd’hui, de voir des scores qui vont dépasser leur logique à eux. On a compris que notre candidat, le président Macky Sall a impacté beaucoup de Sénégalais, et c’est ce qui s’est fait…« , poursuit Mame Mbaye Niang.

« Nous, on ne tâtonne pas. On a un programme, on a un bilan. Notre programme est accompagné d’un cadrage budgétaire, accompagné d’un plan d’exécution, accompagné d’un plan de répartition géographique. Les Sénégalais sont déjà convaincus… »

« Le président Macky Sall n’a jamais dit, qu’il allait sortir du Conseil supérieur de la magistrature…«

« Nous, nous avons gagné sur la base d’un programme. Un programme qu’on a respecté. A ma connaissance, il ne s’est jamais engagé à ça. Maintenant que des activistes ou autres veuillent entacher notre victoire, ou notre campagne en attribuant à notre candidat des propos qu’il n’a pas tenus, ça n’engage qu’eux. Maintenant, discuter de l’amélioration de la Justice, ce sont des possibilités. Il n’existe pas de système parfait. L’individu travaille à s’améliorer…

Personnellement je pense que la Justice fait bien son travail. Quand ça engage des politique, on dit qu’on a instrumentalisé la Justice. Combien de fois qu’on nous a taxés d’instrumentaliser la Justice. Il faut qu’on arrête. Il faut qu’on respecte nos magistrats… Sur ce, le ministre du tourisme dit qu’il n’approuve pas que le président de la République ne siège plus au Conseil supérieur de la magistrature.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.