L'article continue après la pub

Santé – Journée internationale du Rein : Le hic de la dialyse…

Suivez-nous sur twitter:

En ce jeudi 14 mars, journée mondiale du rein, les insuffisants rénaux interpellent l’Etat du Sénégal sur leurs difficultés et sur ses insuffisances.

Invitant le gouvernement à davantage investir dans la prévention, beaucoup de personnes décédant prématurément d’insuffisance rénale chronique et des complications cardiovasculaires qui lui sont associées.

« La dialyse est chère dans les privés », témoigne un malade qui appelle l’Etat à augmenter les centres et diminuer les prix. « Souvent, certains disent que la dialyse est gratuite, mais c’est faux. C’est seulement la séance qui est gratuite : le bilan, l’échographie, bref tout est cher », s’indigne-t-il.

« Si on parle de gratuité pour les séances de dialyse, sur prescription d’un néphrologue, elle implique la possibilité de subir gratuitement des séances d’hémodialyse ou de dialyse péritonéale dans l’attente d’une place en hémodialyse, la possibilité de subir des séances d’hémodialyse à un tarif réduit dans les structures privées ayant signé une convention avec l’Agence de la Cmu, en fonction des places disponibles », révèle Sud quotidien.

La même source précise que pour bénéficier de cette gratuité, le patient doit s’inscrire sur la liste d’attente d’un centre de dialyse d’une structure publique. La demande étant supérieure à l’offre, beaucoup de malades quittent le public pour le privé où ils devront se prendre entièrement en charge.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.