La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…

Plus d’une centaine de personnes ont marché, le jeudi 4 juillet, sur Kairaba avenue. La société civile se mobilise contre la prédation sexuelle.

#IamToufah lancé
Cette initiative est née après que Toufah Jallow, devenue le visage de la lutte contre les violences sexuelles, a accusé publiquement de viol l’ancien dictateur gambien Yahya Jammeh, rapporte rfi.fr. #IamToufah, lancé conjointement avec l’association gambienne des droits de l’homme TANGO.

Baptême de feu
Toufah Jallow, qui accuse Yahya Jammeh de viol, est devenue le visage de la lutte contre les violences sexuelles. Un combat qu’elle veut mener ici, malgré sa nouvelle vie à l’étranger. « Je voulais que le débat commence ici, explique-t-elle. C’est important, car il faut briser le mur du silence. Beaucoup de femmes souffrent ». Pour Madi Jobarteh, coorganisateur de l’événement, la parole peut enfin se libérer : « Nous assistons à une révolution, quelque chose d’inédit en Gambie. »

Soutiens
Le mouvement contre les violences sexuelles a reçu le soutien du gouvernement. En témoigne l’autorisation de manifester – chose rare – et les communiqués du ministre de la Justice encourageant les victimes à s’exprimer.

Votre réaction
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title
La Gambie marche contre les vi0ls “perpétrés” par Jammeh et…  %Post Title

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.