Le parti socialiste : Les mains liées

Considéré comme le plus fidèle allié de Macky Sall depuis son arrivée au pouvoir, le parti socialiste (Ps), même avec l’absence d’Ousmane Tanor Dieng qui était à la base du compagnonnage avec Macky, continue de s’accrocher à l’Apr. Ce qui risque de compromettre son ambition de reconquérir le pouvoir en 2024 et une éventuelle scission avec ceux qui n’ont toujours pas accepté la «compromission».

Le parti socialiste est comptable du bilan de Macky Sall, tant qu’il restera un allié du Président. En 2011, alors que la bataille de la candidature unique de Benno siggil senegaal faisait rage entre Tanor et Niasse, le Comité central du Parti socialiste s’était réuni à la Maison du Parti pour répondre à deux questions : Le Ps doit-il avoir un candidat ? Tanor doit-il être son candidat ? Tous ont dit oui à ce «référendum» restreint. A l’annonce de la décision de Moustapha Niasse de ne pas briguer la Présidentielle de 2017, «tant que ses relations» avec Macky Sall «restent en l’état», les yeux sont rivés sur l’autre allié principal de l’Apr. Si nombre de Socialistes et peut-être d’analystes politiques estiment que Tanor ne peut pas faire passer sa décision comme Niasse, il demeure que les inquiétudes ne manquent pas. «Le fonctionnement et l’histoire du parti interdisent de comparer l’Afp au Ps, Niasse à Tanor», dit-t-on. Mais avec le temps es compromission politique, la réalité est tout autre. Ousmane Tanor Dieng avait comme seule ambition politique de se rapprocher davantage de Macky Sall. Ce qui fît contre vents et marrées au détriment de son parti.

Les mains liées et «comptable…»

Les Socialistes occupent des postes de choix dans le gouvernement de Macky Sall et des postes de premiers rangs dans les Institutions comme le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT).

En ce sens, comme il fallait s’y attendre, Aminata Mbengue Ndiaye a été nommée à sa tête en remplacement du défunt Ousmane Tanor Dieng. Une nomination logique, vu que la même Aminata Mbengue Ndiaye a remplacé le défunt maire de Nguéniène à la tête du parti socialiste.

En sus, Macky Sall a respecté ses engagements vis-à-vis du Ps. Le poste ministériel laissé vacant par Aminata Mbengue Ndiaye est revenu à Alioune Ndoye, maire de Dakar-Plateau, un fidèle de Tanor Dieng. C’est ainsi, que le Ps reste un allié de taille de l’Apr.

Car, certains observateurs de la scène politique Sénégalaise ont vite analysé qu’avec l’engagement du parti de Senghor d’être à la remorque de l’Apr, il sera difficile demain pour le Ps de sortir indemne de cet compagnonnage. Il a les mains liées.

Ce qui ne milite guerre en faveur du Parti de Senghor. C’est pourquoi, des responsables de la trempe de Khalifa Sall et ses lieutenants refusent toujours de s’accrocher politique à l’Apr. Une scission n’est pas à écarter. Demain, le soleil se lèvera toujours à l’Est…

Votre réaction
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title
Le parti socialiste : Les mains liées  %Post Title

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.