Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?

Selon Malick Mboup, spécialiste en implantation des grandes surfaces alimentaires françaises en Afrique de l’Ouest et développement durable des territoires, « les consommateurs plus aisés, en privilégiant les courts circuits, deviennent plus exigeants sur la qualité et la traçabilité des produits qu’ils consomment. Une situation qui, selon Nathalie Lemarchand (2016), pousse de plus en plus les grandes surfaces à conserver et promouvoir l’image d’une entreprise proche de ses clients et de ses producteurs. C’est d’ailleurs dans ce contexte que les enseignes spécialisées dans le bio émergent ».

L’autre fait notoire à retenir est que : « l’hypermarché qui correspondait parfaitement aux années 1970 se trouve de plus en plus décalé avec le monde actuel » d’où cette concurrence très importante dans le domaine alimentaire qui représente 70% du chiffre d’affaires de la grande distribution (CESE, 2016), une crise économique de 2008 qui fait de l’alimentation chez les ménages les plus impactés « une variable d’ajustement dans le budget des Français » et une législation environnementale de plus en plus exigeante pour les agriculteurs (Brunel S., 2017).

Cette situation a poussé les enseignes comme Carrefour et Auchan à s’implanter de manière très étendue en Afrique où les dynamiques démographiques et socio-économiques, conjuguées à des législations politiques et environnementales plus favorables et flexibles, peuvent offrir des opportunités de croissance.
Dès lors, l’implantation des enseignes alimentaires Françaises s’est faite à un rythme très rapide suscitant une peur grandissante chez les acteurs du petit commerce de proximité et de détails dans un contexte socio-économique, démographique, sécuritaire et politique favorable.

L’avènement des grandes surfaces… Avantages ou inconvénients?

Face à cette situation, des mouvements de contestation et un marché dont les acteurs sont, certes moins organisés, mais représentent un socle social très important se forment progressivement. Dès lors, le combat de ces mouvements citoyens ne se limite pas seulement à des mouvements de contestation et de dénonciation, mais ils sont aussi des acteurs majeurs pour promouvoir la citoyenneté et la consolidation de la démocratie.

Nous pouvons évoquer certains mouvements à l’image de FRAPP, « Auchan dégage » entre autres… Ces plateformes citoyennes, capables de développer des outils moins académiques pour permettre aux populations de comprendre les affaires politiques et économiques du pays, sont des mouvements sociaux qui portent aussi un combat d’éducation politique dans les quartiers populaires, au moment où « l’école du parti politique n’existe plus ou les jeunes s’y intéressent plus », comme le déclarait Malal Talla, un des leaders de ces plateformes citoyennes.

Il est normal que cette communication qui se passe dans les réseaux sociaux peut être une « arme » pour dénoncer cette floraison de grandes surfaces et la mainmise des sociétés étrangères dans l’économie sénégalaise, mais, il ne faut pas perdre de vue que « ce sentiment de peur a accompagné toutes les phases du développement du modèle de la grande distribution alimentaire dans les pays développés ». Cependant, l’une des particularités de la société africaine, Dakaroise en particulier, est que la population a un attachement à ces petits commerces qui jouent un rôle de secours social pour des milliers de familles. Certes, la grande distribution avec ses grandes capacités de marketing, absorbera une grande majorité de la clientèle de ces acteurs, mais ces derniers continueront de fréquenter en parallèle les circuits traditionnels.

Avantages salutaires dans les grandes surfaces?

D’autre part, il faudrait souligner que l’arrivée même de ces grandes surfaces est liée à d’autres aspects. Il faudrait dès lors faure appel à la demande sociale dans la mesure où cette population Dakaroise a augmenté avec l’urbanisation, donc face à cette mondialisation, de nouvelles habitudes alimentaires s’imposent.

Cette demande de nouvelles dispositions alimentaires, implique cette implantation des grandes surfaces qui donnent une réponse satisfaisante à la population qui ne voyaient pas ces produits dans le petit commerce.

Les conditions d’hygiène et de sécurité…

Nous pouvons aussi estimer que cette demande des grandes surfaces est liée à des conditions d’hygiène et de sécurité.
Face à l’insalubrité et le manque d’hygiène qui peuvent contraindre les populations à déserter le petit commerce, les grandes surfaces trouvent assurément preneurs de leur produits qui sont d’ailleurs dans un environnement sain et sécurisé…

Votre réaction
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title
Implantation des grandes surfaces Française au Sénégal : Vers le déclin du petit commerce de proximité ?  %Post Title

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.