Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue : *Temporel, spirituel*

« `Billet N°00153 du Vendredi 15 Novembre 2019« `

Maux En Vogue :

*Temporel, spirituel*

S’il est vrai que temporel et spirituel riment parfaitement, le contraire n’est pas totalement faux. A en juger des faits d’un jour à l’autre. La célébration du précédent Mawloud nous en aura édifiés de fort belle manière au vu et su des tonalités et sonorités en ambiances et en discordances sous les Tropiques le week-end dernier.

Le temporel et le spirituel en question ; deux pouvoirs pour une cible commune : les Bouts-De-Bois de Dieu. D’un côté, l’on fait de la destinée terrestre des citoyens sa matière ; de l’autre, de la destination céleste des croyants sa préoccupation.

Mais bon Dieu, quelle chance pour la future odyssée céleste du fidèle si son présent terrestre est synonyme d’indigence et de carences de tous genres ? Raison de plus pour que le guide ait un droit, même un devoir de regard sur le vécu du disciple ; qu’il se soucie de ses conditions d’existence ici-bas autant que de la délivrance de son âme là-haut.

Le pays mange-t-il à sa faim ? Se soigne-t-on bien ? Quid du pouvoir d’achat des ménages, de l’indice du Bonheur ? Comme quoi, les voies du Ciel sont loin d’être antinomiques aux voies de développement et de bien-être terrestre.

Oui, il est bien passé de mode l’âge où l’on débarrassait intelligemment le prieur de ses maigres écus question d’alléger son chemin de croix d’outre-tombe :

<< Mes enfants, prenez joie à être pauvres. Remerciez ceux qui vous appauvrissement en vous soutirant le peu d’argent et de biens en votre possession. Vos âmes n’en seront que plus purifiées car je vous le dis, le monde et tout ce qui est dedans ne valent rien qui vaille quoi que ce soit. Vivez de pénitence et mourez d’indigence ; si vous désespérez de tout ici-bas, vous pouvez espérer le salut là-bas. >>

Le bien-être des hommes donc l’affaire des politiques comme des religieux. Les premiers, réputés pour leurs traditionnels actes d’allégeance aux seconds, peut-être bien de bonne foi ; davantage pour s’accorder le satisfecit du guide et des pèlerins de Dieu en hordes et aux ordres. Le billet tant couru pour l’ascension et l’accession au sommet.

Pour cette raison précisément, les élus des hommes doivent bien aux élus de Dieu respect et déférence. Par dessus tout, ils devront se faire à l’idée que les honneurs et le protocole ne peuvent être une affaire de monopole, d’exclusivité.

Si l’on venait à l’oublier, les voix autorisées sont toujours là pour remettre les pendules à l’heure et réclamer le dû ; non la dîme, la *fameuse idaaya* des fidèles. Parce que soit dit pour en finir, le Ciel est par ici le lieu de toutes les destinations ; reste à savoir si l’on y est option séjour ou simple transit.
———————————–
*Mamadou Magarem FALL*
mfallcom@gmail.com

Votre réaction
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title
Suites Présidentielles* Contributions Citoyennes Maux En Vogue :  *Temporel, spirituel*  %Post Title

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.