Lactualité en temps réel

Publicité

Il vole les deux moutons de sa cousine pour aller au Gamou

Publicité

37

A peine sorti de la minorité, le jeune Hamed Ka,berger domicilié à Sagata Gueth ,dans le département de Kébémer, vient d’être trempé dans une insolite affaire de vol portant du bétail. Cette histoire invraisemblable a été ébruité par les éléments de la brigade de gendarmerie de ladite ville, En effet ,tout a commencé quand les gendarmes en faction à l’entrée de Ndoyène ont été informés qu’un jeune homme a l’allure suspecte convoyait nuitamment, à bord d’un bus, deux moutons à destination de Touba.

Ainsi munis de ces informations, les hommes en bleu ont intercepté le mis en cause avant de lui soumettre à un interrogatoire très serré.Dans un premier temps, le jeune essayait de mener en bateau ses interlocuteurs en soutenant que les deux bêtes appartenaient à son père. Mais il a finalement avoué son forfait: »effectivement, ces bêtes appartenaient à ma cousine , M.Sow.

Je les ai volées dans son enclos. J’ai entendu la tombée de la nuit (minuit) pour dérouler ma stratégie », dira-t-il.Mais aux arrêts, le jeune berger a été acheminé par la suite sous bonne escorte dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Sagatta où il sera entendu dans le cadre de l’enquête préliminaire interrogé, il a encore avoué les .Seulement ,pour se tirer d’affaire, il a brandi un moyen de défense plus insolite: »je reconnais avoir volé les deux bêtes :je voulais aller au gamou, mais je n’avait pas le billet, c’est pourquoi j’ai volé les moutons de ma cousine.
je voulais vendre à touba « assume-t-il malgré tout ,il sera déféré au parquet de louga, après la durée légale de sa garde à vue.

Placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction (Mac) ,après son face-à-face avec le maître des poursuites, Hamed Ka a été attrait mercredi dernier devant la barre tribunal de grande insistance de Louga. Interrogé sur les chefs d’inculpations retenus contre lui, le prévenu les a avoué sans ambages.

Il réitère sa déclaration : » j’avais volé les deux bêtes pour vendre afin que je puisse me rendre au gamou, j’ai commis l’erreur. Je me demande pardon. A l’avenir, je ne me comporterai plus de la sorte ». M.Sow, partie civile et cousine du prévenu, a cherché à lui tirer d’affaire : »Hamed Ka est mon cousin. Il a commis une erreur de jeunesse.
S’il m’avait demandé le billet pour aller au gamou, je lui donnerais. Vraiment, je veux qu’il soit libéré. C’est mon seul souhait.
A chaque fois que j’ai un problème dans mon foyer, ce sont ses parents qui se déplacent pour le régler… »

A la fin des débats, le Parquet a requis l’application de la loi. Rendant son verdict, le tribunal a déclaré le jeune Hamed Ka coupable de vol portant sur du bétail mais l’a dispensé de peine.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.