Lactualité en temps réel

Déballages et règlements de comptes : L’Apr dans les «caniveaux»

24

Oui ! On dit souvent que quand un régime est dans son dernier virage, il fait beaucoup de bruit. Comme un arbre qui tombe. C’est vers cela que tend l’Apr, le parti président. Des responsables et pas des moindres, se tirent dessus sans sommation, en s’accusant mutuellement. Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom se sont donnés à cœur joie. Aujourd’hui, c’est Me Djibril War et Moustapha Diakhaté qui vont sans nul doute, s’affronter par presse interposée.

L’Apr dans la rue…

En effet, jamais, l’Apr n’a connu une situation pareille. Après Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom récemment, aujourd’hui, c’est le tour de Me Djibril War et de Moustapha Diakhaté. Le premier accuse le second de détournement de 600 millions F Cfa du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar.

Même si certains ont vitre fait de penser, à des règlements de comptes et autres déballages ou chasse aux sorcières, force est de reconnaître que l’ancien, Président du Groupe parlementaire de Bby, ne se laissera pas broyer politiquent. En ce sens, qu’il n’est plus en odeur de sainteté avec le patron de son parti, Macky Sall qui l’a limogé de son poste de ministre Conseiller du chef de l’Etat.

Djibril War enfile sa robe noire…

Responsable de l’Apr, à Biscuiterie, avocat de surcroît, le député Djiril War enfile sa robe pour défendre son parti, et la coalition Benno Bokk Yakaar. Il accuse sans se sourciller, un autre responsable de l’Apr, Moustapha Diakhaté de détournement.

«Tout le monde doit parler sauf Moustapha Diakhaté. En sus de son salaire de 3 millions de député et de président du Groupe, il avait fait main basse sur des fonds du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (Bby) d’un montant de dix millions mensuels pendant 5 ans», a-t-il révélé dans Walf Quotidien de ce mardi.

Ce qui fait un total de 600 millions F Cfa encaissés durant son magistère -5 ans- de président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle.

Des accusations gravissimes qui vont contraindre l’ex-ministre conseiller du Président Sall de sortir de son mutisme et bonjour les déballages et autres règlements de comptes. Et l’Apr, le parti présidentiel risque de laisser des plumes sur cette guerre déclarée entre ces deux responsables.

Et comme ce fît le cas entre Cissé Lô et Farba Ngom, il faut l’interventions de tierces personnes pour amoindrir les dégâts de cette guerre politique qui s’annonce âpre pour qui connait le tempérament de ces deux responsables de l’Apr qui ne reculent devant rien. Et c’est l’Apr qui sera ainsi fragilisée sous l’autel de combats fratricides.

Cissé Lô et Farba Ngom ont ouvert le bal

Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom. Ces deux responsables de l’Alliance pour la République (Apr) s’attaquent, depuis quelque temps, par presse interposée sans que le leader du parti ne puisse siffler la fin de la récréation. Selon certaines indiscrétions, ce mutisme du président de la République s’explique plus par le souci de ne pas se mettre à dos de ces deux dignitaires du régime. Et il a fallu l’intervention de tierces personnes pour mettre fin à la polémique.

Aujourd’hui, si aucune intervention n’est envisagée pour freiner les ardeurs de Me Djibril War et de Moustapha Diakhaté, l’Apr risque de sortir trop affaibli de ces guerres politiques.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.