Lactualité en temps réel

Déthié Fall : « Les grèves sont devenues partie intégrante de notre calendrier scolaire »

Le député de Rewmi Déthié Fall a relevé les manquements dans l’éducation, ce mardi, à l’Assemblée nationale lors du vote du budget du ministère de l’Education.

« Les grèves sont devenues partie intégrante de notre calendrier scolaire comme des fêtes religieuses.

Selon l’évaluation de la banque Mondiale dans 10 pays, dans son programme d’analyse des systèmes éducatifs, le Sénégal est aujourd’hui dans l’inégalité d’accès à l’éducation entre les riches et les pauvres, entre les villages et les villes. L’école publique a perdu son lustre d’antan et c’est vrai.

Pour avoir une qualité d’enseignement, les Sénégalais sont obligés d’aller dans le privé », a dénoncé Déthié au cours du vote du budget du ministère de l’Education nationale, ce mardi.

Le député de Rewmi a également soutenu que quand un pays dispose de bras valides et d’esprits fertiles, toute faille et tout recul à son système éducatif découlent naturellement de l’incompétence de ses dirigeants. Et l’éducation souffre profondément des promesses non tenues.

« Hier j’ai reçu des syndicats qui ont tenu à me voir pour que je puisse porter leurs doléances ici. Il y a des lenteurs administratives dans les procédures de délivrance des actes d’avancement et d’intégration, des blocages des prêts Dmc. Il y en a même ceux qui disent qu’ils ont reçu des conventions signées depuis 2016 et jusqu’à présent ils n’ont pas encore reçu le virement. Les effectifs pléthoriques dans les salles de classes et la lenteur dans l’éradication des abris provisoires font partie du lot», a-t-il listé.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.