Lactualité en temps réel

Publicité

Production de série à Kaolack : » 4 K « , une première malgré les obstacles !

Publicité

17

À la mode au Sénégal, la production de série télévisée concernait essentiellement deux régions à savoir Dakar et Thies. Avec Saloumfilms, Kaolack vient s’ajouter aux lots des régions productrices du pays, avec le film » 4 K ». En point de presse ce lundi, les initiateurs du projet sont largement revenus sur les tenants et aboutissants d’une aventure inédite.

Interpellé sur les nombreuses difficultés qui ont jalonné les 4 mois de production de ce téléfilm, le réalisateur Thierno Konté avoue sans ambages que la partie est loin d’être gagnée. » On a pas encore terminé, mais avec les obstacles comme la disponibilité de lieux de tournage à Kaolack, et les charges financières des acteurs issus d’ici, même aussi des régions de Fatick et Kaffrine, la mission est difficile. »

Sa bande annonce, lancée durant ce mois décembre sur les plateformes numériques n’a pas que quelques 2 milles vues pour le moment. Cette situation impose encore une stratégie de communication et des moyens plus conséquents, comme l’affirme le réalisateur. » Pour avoir des sponsors, il nous faut augmenter notre visibilité sur tous les supports de communication à notre disponibilité, mais celà nécessite aussi des ressources financières…Mais pour l’instant, on tend la main aux mécènes Kaolackois qui ont le Saloum dans le coeur. »

Dans la bande annonce de 2 minutes 20 secondes de la série » quatre cas » ou » 4 K » projetées lors de la rencontre, des problématiques comme la pauvreté, la prostitution, la violence faite aux femmes, la corruption à grande échelle et l’inceste sont largement revenues.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.