DêpecheGrande Une

Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces : L’université et la prostitution

Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces

L’université et la prostitution

Vivre loin de ses parents et proches, vivre sans repères et sans conseillers, avoir de mauvaises fréquentations telles sont les raisons qui poussent beaucoup de jeunes filles à se donner à la prostitution pour subvenir à leurs besoins une fois à l’université.

Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces : L’université et la prostitution

La prostitution, vendre son corps aux hommes pour gagner de l’argent aux risques d’attraper certaines maladies comme le VIH SIDA, les Infections sexuellement transmissibles (IST)… parfois même ont peut prendre une grossesse qui finit toujours par être interrompue chez plusieurs d’entres elles.
Beaucoup d’étudiantes deviennent des prostitués , mais c’est juste une question de choix car être à l’université ne justifie pas que l’on est obligé de vendre son corps au détriment de l’argent.

Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces : L’université et la prostitution

Aujourd’hui la prostitution dans les universités du Sénégal a atteint des proportions inquiétantes et est source de plusieurs conflits entre les jeunes filles. La liberté qu’elles ont à l’université les poussent parfois à déraper et à oublier qu’elles sont là-bas pour apprendre et acquérir du savoir.

Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces : L’université et la prostitution

Les parents doivent donc passer la plupart du temps dans les universités pour voir comment vivent leurs enfants et dans quelles conditions, les conscientiser et communiquer avec elles le maximum possible.

Ndeye Fatou DIOP / Journaliste reporter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles correspondants

Load More Posts Loading...No more posts.