Lactualité en temps réel

Trafic de drogue : 5 à 10 ans de travaux forcés requis contre Antoine Mendy et sa concubine

42

Né en 1989, Antoine Mendy dit Papis a été jugé ce mardi devant la chambre criminelle de Dakar pour des faits d’association de malfaiteurs, de trafic de drogue et de blanchiment de capitaux. Si toutefois, le juge suit le réquisitoire du procureur le 24 mars prochain, l’accusé va croupir 10 longues années en prison. Sa petite amie, Aissatou Diallo, qui n’a pas comparu à la barre, risque 5 ans de prison.
Exploitant une information anonyme faisant état d’un vaste réseau de trafic de chanvre indien à Derklé, les limiers se sont rendus au domicile d’Antoine Mendy, sis à Derklé le 3 mars 2016. La perquisition effectuée dans la chambre du mis en cause avait permis aux enquêteurs d’y découvrir 10 kg de chanvre indien, dissimulés dans un sachet noir.
Conduit à la police, Antoine Mendy déclare qu’il avait acheté le produit prohibé auprès de son fournisseur Omar Sow, établi à Sibassor. “Il m’arrive aussi d’acheter de la drogue en Casamance chez un certain Thierno Guèye”, avait-il soutenu.
Entendue à son tour, sa concubine Aïsssatou Diallo qui avait bénéficié d’une liberté provisoire, enfonce le clou. “Je savais que mon amant Antoine Mendy vendait de la drogue. D’ailleurs c’est avec cet argent qu’il finançait mon commerce de sacs”, avait-elle allégué.
Inculpé pour des faits d’association de malfaiteurs, de trafic de drogue et de blanchiment de capitaux, Antoine Mendy change de fusil d’épaule. Devant la chambre criminelle de Dakar ce mardi après quatre ans derrière les barreaux, l’accusé soutient mordicus que les enquêteurs ont saisi 2 kilogrammes de chanvre indien dans sa chambre. “J’avais acheté le produit nocif à 30 000 FCFA pour ma consommation personnelle. Je ne suis pas un trafiquant de drogue”, s’est lavé à grande eau l’accusé.
Dans son réquisitoire, le parquet qui est convaincu de la culpabilité de l’accusé a requis 10 ans de travaux forcés contre lui. Pour ce qui est de Aïssatou Diallo poursuivi pour des faits de complicité de blanchiment de capitaux, le procureur a sollicité 5 ans de prison.
Me Camara, conseil de la défense a sollicité une disqualification des faits en détention de chanvre indien en vue de la consommation personnelle. c’est ainsi qu’il a demandé une application bienveillante de la loi.
Au terme de sa plaidoirie, le juge a fixé le délibéré au 24 mars prochain.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.