Prise en charge des écoles privées : Ces points qui divisent le comité pour la reprise des cours

Prise en charge des écoles privées : Ces points qui divisent le comité pour la reprise des cours

Les travaux du comité restreint chargé d’examiner les modalités de reprise des cours le 2 juin prochain pour les classes d’examen avancent lentement, mais sûrement. Mais la réunion tenue dans la matinée d’hier à la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cicad) a connu quelques blocages. Présidée par le Gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, elle a réuni les quatre Inspections d’académie (Ia) de la région de Dakar. Ces dernières ne sont pas tombées d’accord sur les horaires des cours. Selon Altiné Sow, point focal de la coalition nationale éducation pour tous (Cnept) à Dakar, le représentant de l’Ia de Dakar a proposé que les cours se tiennent de 9 heures à 13 heures pour l’élémentaire et de 9 heures à 14 heures pour le moyen-secondaire, puisque les enfants ne peuvent pas rester longtemps sans manger avec l’interdiction de vente dans les écoles. Pour les Ia de pékiné, Guédiawaye et Rufisque, les cours peuvent se tenir de 9 heures à 16 heures et que les parents peuvent prendre leur dispositions pour les enfants aient des coalitions dans leur sac. L’équation est restée entière puisque le Gouverneur de Dakar a différé son arbitrage en attendant la réunion qui doit se tenir aujourd’hui entre le ministre de l’Education nationale et tous les acteurs de l’Educations.

Un autre problème, celui des écoles privées. Leur représentant a proposé à ce que les parents paient la scolarité avant que les élèves ne reprennent le chemin des écoles. Ce que le représentant des parents d’élèves a balayé d’un revers de la maison puisqu’ils étaient plus occupés à s’assurer que les conditions de reprise étaient les meilleures. « Les gens veulent une bonne communication par rapport aux dispositions prises pour que la reprise ne soit pas pour reprendre seulement, mais pour atteindre les objectifs. Vu la courbe ascendante des décès et des contaminés du Coronavirus, la prudence et la vigilance doivent être de rigueur », souffle Altiné Sow.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Afrique: Des présidents africains en conférence virtuelle sur la gouvernance mondiale

Les mesures de Aly Ngouille ndiaye dans la délivrance des autorisations spéciales suspendue