Lactualité en temps réel

Coronavirus : les cérémonies religieuses à nouveau autorisées en France

16

Selon le dernier bilan des autorités, les réanimations et les hospitalisations dues au coronavirus poursuivent leur baisse en France, où les cérémonies religieuses peuvent progressivement être organisées. Dans le monde, l’Amérique du Sud est en passe de devenir “un nouvel épicentre”, avec une situation particulièrement inquiétante au Brésil. Suivez en direct l’évolution de la situation.

EN DIRECT
Le reflux épidémique se confirme en France, après plus de trois mois de lutte contre le coronavirus. Les hospitalisations et les réanimations poursuivent leur baisse, selon le dernier bilan des autorités, même si les chiffres de la mortalité quotidienne n’ont pas été fournis vendredi soir. Jeudi soir, la Direction générale de la santé avait fait état d’un total de 28.215 morts. Signe de l’avancée du déconfinement : les cérémonies religieuses peuvent à nouveau se tenir à partir de ce samedi.

Sur la scène politique, la décision du gouvernement de fixer le second tour des municipales au 28 juin ne fait pas l’unanimité, y compris dans les rangs de la majorité. Dans le monde, la pandémie a fait plus de 335.000 morts, avec une situation particulièrement inquiétante en Amérique du Sud, au Brésil notamment. Suivez en direct l’évolution de la situation.

Les réanimations et les hospitalisations toujours en baisse
La Direction générale de la Santé n’a pas fourni de bilan de la mortalité quotidienne ce vendredi, qui s’établissait jeudi à 28.215 morts au total. Santé Publique France a indiqué de son côté qu’on dénombrait 74 morts de plus à l’hôpital, mais les chiffres concernant les Ehpad étaient indisponibles, et il faudra attendre lundi 25 mai pour obtenir une actualisation précise. Cette décision de ne pas communiquer de nouveau bilan fait suite à de nombreux bugs ces derniers jours, la mortalité quotidienne en établissements médico-sociaux étant parfois même revue à la baisse.

Néanmoins, il est possible d’observer des signes de reflux épidémique dans les données communiquées vendredi soir. Les réanimations et les hospitalisations poursuivent en effet leur baisse. Dans le détail, 1.701 personnes sont toujours hospitalisées en réanimation, soit 44 cas graves en moins.

Les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre dès ce samedi en France
Les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre en France dès ce samedi selon des modalités fixées par un décret publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur. Christophe Castaner et les responsables des cultes se sont accordés lors d’une réunion “sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité sanitaire de tous”, a expliqué le ministère de l’Intérieur. Désinfection des mains et masque obligatoire, filtrage à l’entrée sont notamment prévus. “Si l’objectif d’une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin (…) il sera ainsi possible (…) de célébrer à nouveau, progressivement, des offices”.

Le second tour des municipales divise la classe politique
La tenue du second tour des municipales, fixée au 28 juin prochain par le gouvernement, ne fait pas l’unanimité dans la classe politique. Louis Aliot, député RN et candidat à la mairie de Perpignan, s’y est montré favorable, vendredi soir sur Europe 1. “Je ne vois pas ce qu’on risquerait le 28 juin dans des bureaux de vote, à passer 20 minutes à voter, plutôt que passer une heure dans des files d’attente dans des supermarchés ou même sur les plages”, a-t-il assuré.

Au micro d’Europe 1 samedi, François Patriat, le président du groupe LREM au Sénat, s’est lui “interrogé sur la sincérité du scrutin”, affirmant que le risque d’une “rupture d’égalité entre les candidats” est réel. “Vous avez des candidats qui ont cessé leur campagne parce qu’ils n’étaient pas des maires sortants et les maires sortants qui ont fait campagne avec des masques et avec des tests (…), qu’on a vu partout (…) et qui se retrouvent de facto dans une position de force déséquilibrée par rapport à leurs challengers”, a expliqué sur notre antenne le patron des sénateurs LREM.

Roland-Garros devrait débuter “fin septembre” ou “début octobre”
Roland-Garros aurait dû débuter ce week-end, mais la pandémie de coronavirus a forcé le tournoi parisien à, au mieux, décaler son coup d’envoi. L’option privilégiée reste, pour le moment, un début à l’automne. Guy Forget, le directeur de Roland-Garros, l’a confirmé samedi sur Europe 1. “L’annonce officielle n’a pas été encore faite. Ce sera sans doute entre fin septembre et début octobre”, a déclaré l’ancien tennisman. “On travaille de manière très proche avec l’ATP, la WTA et la Fédération internationale pour faire une annonce globale de ce que sera le circuit d’ici la fin de l’année”, a précisé Guy Forget.

L’Amérique du Sud, “nouvel épicentre” de la pandémie
Si l’Europe se déconfine progressivement et que l’épidémie semble être sous contrôle aux États-Unis, la propagation du virus suscite de vives inquiétudes en Amérique du Sud. Selon l’OMS, le continent est un “nouvel épicentre”, avec une situation particulièrement inquiétante au Brésil. Le pays compte près de 330.000 cas et 19.000 morts pour 210 millions d’habitants, selon l’OMS, ce qui le place au deuxième rang mondial pour le nombre de cas, derrière les États-Unis.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

×