Lactualité en temps réel

Le G20 fixe ses conditions sur la dette, Macky refuse: «Nous ne pouvons pas l’accepter…»

Le président Macky Sall, bien que réjoui par le soutien du Fmi et de la banque mondiale durant cette période de crise, n’est pas encore satisfait de l’apport des pays du G20. Pis, ces derniers n’ont pas encore matérialisé leurs promesses a indiqué le chef de l’Etat dont nous vous proposons les propos. Il s’exprimait lors d’un échange en visioconférence.

«Au moment où nous parlons, des pays qui étaient sur une décennie de croissance vont connaître une récession. Concrètement. Depuis trois mois nous nous battons avec les moyens du bord.

Je salue les initiatives multilatérales prises par le Fmi et la banque mondiale sur la mise à disposition des droits de tirage spéciaux. Je salue également les efforts de l’Ue et des banques internationales de développement. Tout cela est louable. Je voudras le saluer. Mais je dois dire également que tout cela est tout à fait insuffisant eu égard aux besoins colossaux de financement dont nos pays ont besoin.

Je dois le dire pour le regretter, même les mesures prises par le G20 n’ont pas encore connu de mise en application parce que ces mesures sont venues avec des conditionnalités.

Ils voudraient que nos pays s’engagent à renoncer à l’accès à des crédits commerciaux. Ce que naturellement nous ne pouvons pas accepter, étant entendu que les crédits concessionnels ne sont pas suffisants pour faire face à nos engagements de développement.»

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.