Lactualité en temps réel

Utilisation de l’hydroxychloroquine et de l’Artemisia : Diouf Sarr mise sur la souveraineté du Sénégal

58

Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr mise sur l’expertise sénégalaise dans le cadre de l’utilisation de l’hydroxychloroquine et de l’Artemisia. Selon lui, notre pays est assez outillé et souverain pour décider ou non de lui-même de l’utilisation de ces panacées.

L’Organisation mondiale pour la Santé (Oms) a, lundi dernier 25 mai , suspendu l’utilisation de l’hydroxy-chloroquine dans son grand essai clinique « Solidarity ».

Mais au Sénégal, le traitement de la maladie du coronavirus sur la base de la Chloroquine se poursuit.

« La chloroquine nous donne satisfaction et le Sénégal décide de le poursuivre », a déclaré le ministre de la Santé et de l’Action Sociale lors du Jury de dimanche à iTV.

Qui, dans le même ordre d’idées, signale qu’on n’écarte pas l’usage de l’Artemisia.

Mais, précise-t-il : « c’est dans un processus qui va être apprécié par le comité éthique.

Et, si à ce niveau il y a des débouchées qui nous recommandent de l’utiliser, on le fera.

Le Sénégal est un pays responsable qui, en toute chose, suit un processus scientifique clair ».

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.