Lactualité en temps réel

Dr Cheikh Saad Bou Sokhna : « Qu’on le dise ou pas, l’Etat nous a laissés avec le virus »

Avec la levée des restrictions, le gouvernement doit aller vers une stratégie communautaire. L’assertion est de l’épidémiologiste et chef d’équipe au sein de l’inu que dirige le Professeur Didier Raoult, le Docteur cheikh Saad Bou Sokhna.

« On ne peut pas le savoir pour le moment. On peut penser que cela peut évoluer vers la catastrophe, mais il faut attendre 14 jours pour faire une évaluation. Mais une chose est sûre, le gouvernement doit accompagner ces mesures d’accompagnement s’imposent. Il faut mettre en place des masques, des mesures barrières, contrôler les transports, faire une traçabilité des malades. Il faut surtout former les gens, car on ne peut pas dire qu’il faut que les transporteurs aient des manifestes et ne pas les accompagner. Le gouvernement doit changer de stratégie de stratégie et aller vers une stratégie communautaire. La communication ne doit plus être contrôle, c’est-à-dire venir du ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas). Il faut dorénavant que les décisions viennent de la base. Les chefs de quartier, les badienou box, les Asc, les leaders d’opinion au sein des quartiers doivent être mis à contribution dans la sensibilisation des populations. Il faut aussi prendre l’attache des leaders d’opinion communautaires (lutteurs, maires, guides religieux, présidents d’ASC…) auxquels les jeunes s’identifient pour les impliquer davantage. Ils seront dotés de matériel adéquat pour mener à bien leur mission. Ainsi, les populations deviendront les premières lignes de défense. Parce qu’actuellement, qu’on le dise ou pas, l’Etat nous a laissés avec le virus ».

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.