Imam Kanté propose un remède contre le racisme

Imam Kanté propose un remède contre le racisme

Mort atroce Géorges Floyd, manifestations à travers le monde. Il faut mettre un terme au racisme. C’est dans ce contexte que s’inscrit cette contribution de l’Imam Ahmadou Makhtar Kanté, qui invoque un passage coranique à titre de remède.

Au fond, le racisme et les attitudes y assimilables traduisent une difficulté à savoir comment se comporter avec l’altérité. Ce qui conduit à se représenter l’autre comme une menace et à vouloir s’en prémunir par tous les moyens. Jusqu’à considérer que je ne peux pas vivre avec l’autre, d’où la tentation de l’éliminer, ou tout le moins, de le faire disparaître de mon milieu de vie par la ghettoisation ou l’exil ou la prison.

C’est alors par l’éducation que l’on peut être amené à reconnaître que nous appartenons toutes et tous à la même humanité qui a une dignité intrinsèque et indivisible. Le Coran dit que Dieu a honoré tous les enfants d’Adam et que les appartenances secondaires de langues, de couleur de peau, de groupe social, etc, sont une richesse à découvrir, non pas à redouter.

Donc, à l’aune de ces enseignements du Coran, il faut avoir envie de connaître l’autre (et les autres) dans ce qui le(s) rend(ent) différent(s) de moi et des miens. Un tel état d’esprit rend possible le respect qui est une sorte de pré-requis nécessaire pour connaître l’autre et pour que celui-ci se donne à notre connaissance sans avoir peur d’être maltraité parce qu’il est différent. Cette éducation au respect de l’autre a pour corollaire celle à l’estime de soi qu’il faut éviter de confondre avec la suffisance voire le narcissisme.

Ce même état d’esprit rend possible la maîtrise de la pulsion naturelle de peur de l’autre qui peut conduire à vouloir le traiter comme un ennemi seulement parce qu’il est différent. A la nécessaire éducation au respect et l’envie de connaître l’autre, ainsi que de l’estime de soi, doit s’ajouter la loi qui garantit le respect de la dignité humaine et des droits et devoirs de chaque individu.

Je veux simplement dire que c’est l’ignorance, la peur et l’absence ou la non-application de la loi qui ouvrent un boulevard au racisme et autres attitudes y assimilables. Par conséquent, c’est à ces niveaux qu’il faut agir de façon conséquente et durable pour remédier au problème.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

CAN 2025 : Le Sénégal tend la main à la Guinée (encore)

Video- Officiel : Mbaye Niang va signer à Marseille pour 20 M€