Lactualité en temps réel

Les détails du budget de fonctionnement du comité de suivi du «Force covid-19»

Face à la presse jeudi dernier, le président du comité du suivi du «Force Covid-19», le Général François Ndiaye a nié l’existence de perdiems pour les membres du comité. Mais, dans le projet de budget prévisionnel de fonctionnement du comité pour une période de six mois, il est bel et bien inscrit la somme de 107 millions F Cfa sur la rubrique ‘’indemnités de session des membres du comité ; motivation des membres de l’Etat-major ; Autres prestations’’, en plus de la somme de 17 400 000 F Cfa pour les frais de mission et de transport des membres du comité.

Il en a fallu du temps au Comité de suivi du «Force Covid-19» pour tenter de nier la vérité dans l’affaire relative aux indemnités de session à payer à ses membres. C’est seulement jeudi dernier, lors de son face-à-face avec la presse, que le président du Comité, le Général François Ndiaye, a abordé la question en des termes peu convenants. «Bien faire, se taire et laisser braire», a-t-il attaqué d’emblée, plus d’un mois après les révélations de L’Observateur sur les perdiems des membres du comité de suivi. En plus de qualifier cela de «fake news», le Général Ndiaye est allé jusqu’à dire que la somme de 107 millions de F Cfa annoncée est destinée uniquement aux dépenses liées à la technique et à la logistique de l’instance qu’il dirige. Mais il semble évident que la réalité pure et dure serait autre que les dénégations surmédiatisées de jeudi dernier.
Dans le document qui porte l’en-tête de la Présidence et les armoiries de la République, intitulé «projet de budget prévisionnel de fonctionnement du comité de suivi pour une période de six mois», il est clairement inscrit la somme de 107 millions F Cfa sur la rubrique «Autres prestations de service». Sur la partie «Observations» du document officiel parcouru par L’Observateur, il est mentionné que ladite somme couvre les «Indemnités de session des membres du comité ; (La) Motivation des membres de l’Etat-major ; Autres prestations». Une ligne de dépense réservée aux «perdiems» qui couvre plus de la moitié du budget prévisionnel global du Comité de Suivi arrêté à… 191 600 000 FCfa.

C’est d’ailleurs cette rubrique, objet de la controverse actuelle, qui a occasionné la première fissure du Comité de Suivi lors de leur première réunion tenue le jeudi 30 avril 2020 au Building administratif Mamadou Dia de Dakar. Représentants de l’opposition politique, l’ancien ministre d’Etat Habib Sy et l’actuel député (PDS) Toussaint Manga ont tour à tour pris la parole pour décliner… l’offre. Le Général François Ndiaye avait même été convaincu par les arguments des deux opposants. Il disait : «Je salue cet état d’esprit. Nous devons travailler de façon désintéressée et aucun sacrifice n’est de trop pour promouvoir la transparence.» Au tout début, quand le Comité a voulu faire un «démenti» des faits révélés par L’Observateur, Habib Sy qui n’était pas d’accord, soutenant qu’on ne pouvait pas démentir une info vraie, avait claqué la porte du comité pour aussi dénoncer le «diktat» d’une certaine majorité. Entre autres griefs.

17 400 000 F Cfa pour les frais de mission et de transport des membres

Dans le projet de budget, il y est aussi prévu pour les frais de mission et de transport des membres du comité, la somme de 17 400 000 F Cfa. Des missions aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Il y a aussi l’achat du carburant à hauteur 12 400 000 FCfa. Les frais de réception et d’hébergement sont estimés à 2 800 000 F Cfa. Toujours sur la rubrique des dépenses, il est prévu la somme de 2 000 000 F Cfa pour l’achat de matériels et produits d’entretien. Les consommables en informatique sont de l’ordre de 5 000 000 F Cfa, les fournitures de bureau aussi sont à 5 000 000 F Cfa. 10 000 000 F Cfa sont aussi dégagés pour l’achat d’autres fournitures, la même somme est aussi prévue pour ‘’autres achats de biens’’. Pour le matériel pédagogique et didactique, le budget est de 5 000 000 F Cfa. Les frais d’insertion et de publicité à 5 000 000 F Cfa aussi. 5 000 000 F Cfa ont aussi été prévus pour la rubrique ‘’autres dépenses de communication’’ et la même somme est enfin prévue pour la mission d’assistance et de conseil. Ce qui fait une somme de 191 600 000 F Cfa pour le fonctionnement du comité de suivi du «Force Covid-19» pour une période de six mois.

Créé le 17 avril dernier par le président de la République, Macky Sall, le comité de suivi du «Force Covid19» a pour mission «de relever tout manquement dans l’organisation, de faire un suivi des opérations par des vérifications sur place et sur pièce, d’évaluer l’impact qualitatif du soutien des secteurs d’activités affectés par une traçabilité des fonds alloués, d’apprécier la perception des populations». Au terme de sa mission, un rapport final sera transmis au président Macky Sall.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.