Lactualité en temps réel

Le groupe Sud en deuil : Le PDG Babacar Touré n’est plus

Babacar Touré s’en est allé, ce dimanche. Une grosse perte pour la presse sénégalaise, africaine et le monde de la Presse. Le Pdg de Sud communication, co-fondateur du groupe, est un entrepreneur de presse hors-pair.

Tous les Sénégalais ont appris la triste nouvelle avec consternation. Parce que le Big Boss fait partie des pionniers de la presse privée au Sénégal. Le journaliste émérite avec ses pairs Abdoulaye Ndiaga Sylla, Ibrahima Fall, Sidy Gaye, Ibrahima Bakhoum, Cherif Elvalide Seye etc ont révolutionné le monde de la presse sénégalaise.

Une presse privée qu’il a sculptée, limée pour la rendre digeste et consommable aux Sénégalais. Pour ne prendre que la radio, qui osait s’exprimer dans nos langues en conférence de presse dans les années 80 ? Epoque où la langue française avait une chaîne dédiée à l’Orts devenue Rts, “la Chaîne Inter”?.

Un outil de “décolonisation”

Mais les éminents membres fondateurs du groupe Sud Communication, pour un coup d’essai, ont réalisé plusieurs coups de maître, au milieu des années 90. A la place du bulletin français traduit en Wolof à la Rts, le groupe Sud com a révolutionné le journal avec comme contenu les langues nationales. Et se multiplièrent, à chaque heure de la journée, les bulletins dans nos langues respectives.

Ainsi, cette introduction des langues nationales devient un outil de “décolonisation”, un outil de “résistance”. Et, ce fut le déclic sur la prise de conscience sur les notions de citoyenneté et de développement national

Et des stars sur la bande Fm sont nées. Moustapha Diakhaté, Khaly Seck (précurseur émission faits divers sur la bande Fm), Reine Marie Faye, Ndiaya Diop etc changèrent le champs médiatique. En démocratisant l’info, Sud a donné la voix aux sans voix qui donnent leur opinion sans restriction sur la marche du pays.

A cheval sur les principes

Que difficile était le chemin de résister aux menaces, aux groupes de pression sous Abdou Diouf. Mais Babacar et Cie, stoïques, à cheval sur les principes, ont défendu leur outil de travail lorsqu’il s’était agi de fermer le groupe suite au différend avec Mimran, patron de la CSS. Et tous sur le parvis de la radio, à Dakar-Plateau, journalistes, techniciens, animateur et tout le personnel, étaient au front, bec et ongles, sous la direction de Babacar Touré.

Le destin clos d’un citoyen exemplaire

La presse sénégalaise et la classe politique pleurent la disparition du fondateur de Sud Fm, un citoyen exemplaire, un grand patriote. Et le groupe Senego.com s’incline devant la mémoire du journaliste. Et présente ses condoléances attristées à la famille éplorée, au Groupe Sud Communication, au Synpics et à la Nation sénégalaise.
La levée du corps est prévue, ce lundi à 11 heures, à l’Hôpital Principal où un dernier hommage lui sera rendu par les Sénégalais.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.