Lactualité en temps réel

Italie : “Tu es un nègre, sors de la plage”, les insultes d’un Italien à un Sénégalais

“Tu es un nègre. Sors de la plage”. Un mot d’ordre suivi d’agression et insultes néo-fascistes d’un Romain à l’encontre d’un Sénégalais de 18 ans, à la plage de Giannella à Ferragosto, dénoncé.

Tu es un nègre, sors de la plage

Un romain de 40 ans en vacances dans la province de Grosseto, a été signalé pour avoir gravement agressé et insulté un jeune Sénégalais de 18 ans qui se trouvait sur la plage de Giannella. L’homme, plein de tatouages prônant le fascisme, a été dénoncé. pour dommages corporels avec la circonstance aggravante de la haine raciale.

Selon fanpage.it, visité par Senego, l’Italien a dit au Sénégalais : “Tu es un nègre, sors de la plage”. Un incident que l’agresseur-touriste aurait confirmé aux policiers.

Enième épisode raciste, cela a eu lieu à Ferragosto dans un établissement de la plage de Giannella, à Orbetello. Le Sénégalais de dix-huit ans était en compagnie de quelques amis lorsqu’il a été abordé et insulté par l’Italien, un touriste romain déjà connu de la police pour de précédentes bagarres.

L’Italien fasciste identifié et arrêté

Ce dernier ivre, s’est approché du jeune homme et, devant les autres baigneurs, l’a attaqué verbalement et physiquement. Et vite, les propriétaires de l’établissement ont appelé les flics qui sont intervenus en quelques minutes.

Et grâce aux témoignages et descriptions, ils ont retrouvé le Romain qui avait des tatouages et des symboles exaltant le fascisme sur tout le corps. Il a confirmé aux carabiniers qu’il avait attaqué le Sénégalais. Il a été dénoncé pour coups et blessures avec la circonstance aggravante de haine et de discrimination raciale. Le Sénégalais a souffert de légères écorchures.

Des scènes racistes fréquentes dans la zone

Cet épisode de la mi-août est le deuxième à caractère racial qui se produit dans la province de Grosseto, en quelques semaines. Le 1er août dernier, un garçon de 25 ans, également Sénégalais, avait été battu et insulté par un citoyen albanais après avoir étalé sa natte sous le pavillon occupé par l’homme et sa famille à Castiglione della Pescaia.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.