Lactualité en temps réel

Procès des jeunes qui avaient attaqué la gendarmerie de Bakel: les accusés réfutent toutes les accusations à la barre

Le procès sur l’affaire des deux gendarmes, blessés dans l’attaque de la gendarmerie de Ballou, dans le département de Bakel (Est du Sénégal), par des jeunes qui se sont opposés à la décision d’interdire les matches de football, en raison de la maladie à coronavirus, est ouvert ce mercredi.

Poursuivis pour rassemblement illicite, violence et voie de faite sur des agents de la force publique avec dégradation de biens, les 19 prévenus dont 2 étudiants et un homme âgé de 52 ans, se sont présentés devant le tribunal de Grande instance de Tambacounda. Ils ont tous ont nié les faits qui leurs sont reprochés.

Appelés à la barre, les prévenus Mamadou Keita et Cheikhou Sy ont déclaré que l’arrêté du maire autorisant la reprise des entraînements suffisait pour pouvoir jouer un match de Football.

Du côté des deux gendarmes blessés au cours de l’attaque, ils ont rappelé, d’entrée, que l’interdiction de l’occupation du terrain de football fait suite au différend qui oppose les deux communautés: les Commons et les Modis de Ballou. Les deux entités ont eu des querelles le 23 mars dernier, ont-ils fait savoir.

L’interrogatoire des prévenus se poursuit en attendant le plaidoirie des avocats des deux partie.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.