Lactualité en temps réel

Mbour : Il viole l’état d’urgence et fracture les doigts du gendarme

Coups et blessures volontaires ayant entraîné une interruption temporaire de travail de 21 jours, rébellion envers des agents de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions, mise en danger à la vie d’autrui et violation des dispositions relatives à l’état d’urgence.

Ce sont les griefs reprochés à Abdoulaye Faye. Le prévenu qui a été reconnu coupable, écope d’une peine de 6 mois ferme. Les faits remontent au mois de mai dernier. Abdoulaye Faye avait été interpellé pour violation de l’interdiction du transport interurbain. Il assurait les dessertes entre Diourbel, Fatick, Louga, et Thiès. Lors de son interpellation, Abdoulaye Faye s’est opposé aux gendarmes.

Il a ainsi tordu la main de Mamadou Pascal Faye et lui a fracturé deux doigts. Devant le juge du tribunal de grande instance il a assuré qu’il pensait avoir à faire à des agresseurs car le gendarme avait mis sa main dans sa poche et qu’il n’était pas en uniforme. Il a été condamné à six mois ferme.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.