Lactualité en temps réel

Les conditions de Idy pour intégrer le Macky: limoger Mimi Touré et Cie

L’entente tacite à la base du retour de Idrissa Seck au sein du pouvoir de Macky est assujettie à un certain nombre de conditions. En effet l’ancien maire de Thiès a exigé beaucoup du Chef de l’Etat même si par ailleurs, certains têtes ont résisté à l’intempérie Rewmiste.

C’est Idrissa qui a exigé de lui-même que soient limogés Aly Ngouille Ndiaye, Aminata Touré, Makhtar Cissé et Me Oumar Youm. Ce qui signifie en clair que ce ne sont pas des ambitions politiques qui ont perdu ces derniers mais bien une exigence de l’ancien maire de Thiès pour signer son retour dans la galaxie présidentielle.

Le président de Rewmi dont le plénipotentiaire pour les retrouvailles est Malick Gackou, a aussi posé sur la table une autre exigence qui porte sur la distribution des rôles au niveau du département de Thiès. Selon le journal Tribune qui ébruite l’affaire, on apprend que le départ de Ndèye Tické Ndiaye Diop de l’attelage est une réclamation de Idrissa Seck qui ne voulait plus que des ministres non issus de Rewmi soient de Thiès.

C’est un secret de polichinelle que Nèye Tické Ndiaye Diop est une protégée d’Aly Ngouye Ndiaye qui l’a fait nommer à son poste. En réclamant le départ de son mentor, Idrissa Seck ne pouvait pas l’épargner.

Le nouveau président du Cese a aussi réclamé la tête d’Alioune Sarr sans l’obtenir et celle d’Augustin Tine. Pour ce dernier, s’il est resté au palais, il a cédé son poste à Mahmouth Saleh dont la nomination est sujette à une forte contestation du fait qu’il n’est pas un fonctionnaire de la hiérarchie A.

A voir également sur Teledakar

-Avec Senegal7

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.