Lactualité en temps réel

Manchester City-Liverpool : la note de Sadio Mané avant de rejoindre la tanière

Manchester City-Liverpool : la note de Sadio Mané avant de rejoindre la tanière

Liverpool :

  • Alisson (6) : n’étant pas du tout inquiété lors du début de match, le Brésilien s’est finalement distingué peu avant la demi-heure de jeu en remportant un duel face à Raheem Sterling (25e). Cependant, il ne pouvait que s’inclinait dans la foulée sur le but de Gabriel Jesus (31e). Sur le penalty de Kevin De Bruyne il plonge à droite mais s’en sort bien puisque le Belge avait trop croisé sur la gauche (42e). Autoritaire, il capte bien un centre de Ferran Torres venu de la droite au premier poteau (45e). Au retour des vestiaires, il intervient idéalement sur un centre de Kevin De Bruyne (49e). Moins inquiété par la suite, il a su être utile lors des temps faibles de son équipe.
  • Alexander-Arnold (4) : d’une longue ouverture, il a offert une grosse possibilité très rapidement à Roberto Firmino (1re). Essayant de monter, il a eu un peu moins de liberté que d’habitude en début de match bien gêné par le duo Joao Cancelo – Raheem Sterling. Cependant, il n’a pas vraiment été inquiété jusqu’au but de Gabriel Jesus où il est pris à défaut (31e). Juste avant la pause, il a failli mettre son but suite à un bon décalage de Mohamed Salah (44e). Peu après sur coup franc, il ne parvenait pas à accrocher le cadre (45e +2). Malgré ces quelques possibilités, le latéral était peu en vue offensivement. Pire, il s’est blessé en fin de match et a dû laisser sa place à James Milner (63e). Dans le duel, le vétéran anglais a souvent mis en exergue sa grinta.
  • Matip (5) : assez appliqué dans la relance et pas vraiment inquiété en début de rencontre, il s’est montré à l’aise dans les airs et serein. Malheureusement pour lui, il lui manque quelques centimètres pour revenir sur Gabriel Jesus sur le but du Brésilien (31e). En seconde période, il reçoit un carton jaune pour une intervention en retard sur Kevin De Bruyne (46e). Pas toujours précis dans les passes en seconde période, il n’a néanmoins pas commis de grosses erreurs.
  • Gomez (6) : peu mis en difficulté au cours de premières minutes, il coupait la trajectoire sur un très bon service de Joao Cancelo en profondeur pour Raheem Sterling (21e). Bon dans l’anticipation, le jeune anglais était bien dans son match. Cependant, il a failli plomber son équipe peu avant la pause en concédant un penalty sur un centre de Kevin De Bruyne (41e). Heureusement pour lui, le Belge ne transformait pas la sentence (42e). Intéressant dans son jeu long, il a permis à plusieurs reprises de casser des lignes. Dans les airs, il a été performant surtout en fin de rencontre quand Manchester City poussait.
  • Robertson (5,5) : rapidement, il a envoyé un bon centre de la gauche au second poteau pour Mohamed Salah qui était trop court (4e). Ensuite il servait idéalement Sadio Mané sur la gauche de la surface qui obtenait un penalty (12e) transformé par Mohamed Salah (13e). Actif sur son flanc gauche, il a initié différentes offensives comme sur ce centre-tir en début de seconde période (49e) ou sur cette belle remise pour Roberto Firmino (56e). Lors de la fin de match, il a surtout dû défendre suite à une belle entrée de Bernardo Silva.
  • Henderson (6,5) : le guerrier et capitaine des Reds s’est mis au niveau dans cette rencontre formant un beau double pivot avec Georginio Wijnaldum. Se projetant moins qu’à l’accoutumée, il a été précieux en récupérant les seconds ballons et en couvrant Trent Alexander-Arnold. En première période, il a déclenché une belle frappe qui n’a pas manqué le cadre et qui est passée à droite du but (19e). Au retour des vestiaires, il met à contribution Ederson Moraes d’une lourde frappe (50e). Bon dans l’anticipation, il livre une bonne copie.
  • Wijnaldum (6) : important au milieu de terrain où il a récupéré beaucoup de ballon et a formé un bon duo avec Jordan Henderson, il a toutefois perdu un ballon face à Kevin De Bruyne qui aurait pu coûter cher (25e). Mis à part cette bévue, il a été assez serein et actif au cœur du jeu. Pas le meilleur de ses matches, mais une prestation convaincante pour le Néerlandais qui a tenu son rang.
  • Salah (5,5) : positionné en tant que faux avant-centre, l’Égyptien était très actif dans le pressing et s’est vite distingué en transformant un penalty (13e). Portant le ballon en contre, il distillait un bon ballon à Sadio Mané sur la gauche de la surface, mais le Sénégalais était contré en corner (22e). Assez collectif et lucide dans ses décisions, il décalait bien Trent Alexander-Arnold qui passait proche de marquer avant la pause (44e). Auteur d’une belle première période, il a plongé au retour des vestiaires et a eu beaucoup moins de possibilités de s’exprimer.
  • Manchester City-Liverpool : la note de Sadio Mané avant de rejoindre la tanière
    Mané (6,5) : remuant sur son côté gauche où il est très complémentaire d’Andrew Robertson, il obtenait justement un penalty sur un service de l’Écossais. L’ailier poussait Kyle Walker à la faute (12e) et Mohamed Salah transformait la sentence (13e). Trouvé en contre sur la gauche de la surface, il était contré de peu (22e). Actif dans le pressing, il a cependant oublié de marquer Kyle Walker sur le but de Gabriel Jesus (31e). En seconde période, il décale parfaitement Andrew Robertson sur son centre tir (49e). Auteur de belle percée, il a été consistant tout le long du match. Sans doute le meilleur joueur offensif des Reds aujourd’hui.
  • Firmino (4,5) : d’entrée, il mettait à contribution Ederson Moraes et butait sur le gardien (1re). Bien mieux que lors des dernières semaines, il s’est mis en évidence sur le front de l’attaque grâce à son jeu dans les petits espaces. Il sert d’ailleurs Diogo Jota sur sa frappe en fin de première période (35e). Il est proche de reprendre victorieusement un centre-tir d’Andrew Robertson en seconde période, mais Ederson Moraes le devance (49e). Trouvé sur la gauche de la surface par Andrew Robertson, il frappait ensuite au-dessus du but (56e). Pas décisif, mais assez utile, il cède sa place à Xherdan Shaqiri peu avant l’heure de jeu (59e). Le Suisse a essayé sans vraiment tirer son épingle du jeu.
  • Jota (4,5) : peu avare dans les efforts, le Portugais n’hésitait pas à redescendre dans le couloir droit et ne se ménageait pas dans l’investissement. Moins en vue offensivement que ses trois compères, il frappait néanmoins à gauche des buts d’Ederson Moraes (35e). Suite à une frappe de Trent Alexander-Arnold, il a failli surgir juste devant Ederson Moraes pour marquer (44e). À la réception d’un tir repoussé par le gardien sur la gauche de la surface adverse, il tente une nouvelle frappe un peu molle (50e). Mis à part ça, le Portugais s’est globalement montré timide dans le camp adverse.

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.