Lactualité en temps réel

Que se passe-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche?

Que se passe-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche?

Si la victoire du Démocrate Joe Biden a été proclamée samedi par les médias, Donald Trump ne manifeste, ce lundi, toujours aucune volonté à reconnaître sa défaite à la présidentielle. S’il refusait de quitter la Maison Blanche le 20 janvier prochain, il reviendrait aux services secrets de l’en expulser.

Que se passe-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche?

44 hommes ont précédé Donald Trump dans le Bureau ovale. Sur ces 44 présidents, 35 ont quitté les lieux sans esclandre, peu importe la raison de leur départ, huit sont morts durant leur mandat et un – Richard Nixon – a démissionné. Donald Trump menace de fonder une quatrième catégorie en niant le résultat du scrutin qui a sacré son rival Joe Biden et en refusant de quitter sa fonction.

Alors que les médias ont proclamé samedi la victoire du Démocrate, Donald Trump en est en effet toujours à estimer qu’il a gagné, et gagné “de beaucoup”, et à multiplier les poursuites judiciaires pour rééxaminer les bulletins dans certains Etats-clés pendant que ses avocats ne cessent d’intervenir dans les médias. Face à cet acharnement, la question, en principe un brin surréaliste, peut donc venir à se poser sérieusement: que se passera-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche le 20 janvier prochain, date de l’investiture de Joe Biden?

Que se passe-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche?

Les failles du système

Sur le site de The Independent, Joshua Sandman, professeur en sciences politiques à l’Université de New Haven cherche à rassurer: “En toute hypothèse, on n’a pas vraiment besoin de la Maison Blanche. C’est un symbole, ça n’a pas d’obligation à être le siège du pouvoir”.

Certes. Mais on imagine mal l’ampleur de la confusion déclenchée si le président se “barricadait dans le Bureau ovale” comme l’a titré Vanity Fair. Or, la Constitution américaine ne prévoit pas expréssement pareil cas, ni dans son XIIe amendement, qui régente les modalités de l’élection du président et de son vice-président, ni dans son XXe amendement qui détaille les règles de l’intronisation.

Que se passe-t-il si Donald Trump refuse de quitter la Maison Blanche?

Sur NBC News, Edward Foley, universitaire de la faculté de l’Ohio, a ainsi reconnu le 2 novembre, avant même la tenue du scrutin: “Il y a des failles dans le système malheureusement, et un esprit partisan exacerbé peut les mettre au grand jour, rendant le pays particulièrement vulnérable.”

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.