Lactualité en temps réel

La rentrée des classes à la Une des quotidiens

Quatre millions d’élèves et 97 000 enseignants sont attendus dans les écoles, annonce Le Soleil.

’’Le ministère de l’Education nationale a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer une bonne rentrée des classes aux 4 millions d’élèves et 97 000 enseignants attendus cette année, affirme Moustapha Diagne, directeur de la formation et de la communication dudit département. Il annonce aussi le recrutement de 2975 nouveaux enseignants cette année pour combler le gap’’, lit-on dans le journal.

L’As signale que c’est une ouverture des classes ‘’dans un contexte de Covid-19’’. ‘’Après 8 mois d’arrêt à cause de la pandémie de Covid-19, la rentrée des classes au titre de l’année 2020-2021 est prévue ce jeudi. Et les élèves vont se rendre à l’école dans un contexte toujours marqué par la présence du virus de la Covid-19’’, écrit le journal.

’’Une situation qui laisse un sentiment d’inquiétude chez les acteurs et les parents d’élèves qui estiment qu’il y a plusieurs défis à relever pour ramener la sérénité dans le milieu scolaire’’, selon L’As.

C’est une rentrée des classes ‘’à l’épreuve de la Covid-19’’, dit le quotidien Enquête qui consacre un large dossier au sujet.

’’Le nouveau protocole sanitaire a été validé pour la rentrée scolaire. La distanciation sociale ne pourra être respectée. Enseignants et parents d’élèves invitent les autorités au respect des mesures prises. Les premiers nommés rappellent leurs revendications et menacent de perturber l’année scolaire si elles ne sont pas satisfaites. Un cocktail détonnant pour une année scolaire inédite’’, souligne Enquête.

Sud Quotidien parle de ‘’la grande épreuve’’. ‘’Nous y sommes ! Ce jeudi, 12 novembre, les élèves regagnent les classes. Ce, après une longue période d’interruption des cours due à la pandémie de Covid-19 qui n’a pas encore disparu’’, écrit Sud.

Le journal souligne que ‘’dans ce contexte, le gouvernement a pris des mesures pour permettre une reprise sereine et sécurisée des cours pour les 4 millions d’élèves et les 97 000 enseignants attendus à l’école. Mais plusieurs défis sont encore à relever pour la stabilité de l’année scolaire’’.

Walfadjri note que ‘’plusieurs établissements scolaires ne sont pas prêts à accueillir les élèves dans la banlieue dakaroise’’. ‘’A Keur-Massar, seules 4 écoles sur 91 sont praticables malgré les assurances du Sous-préfet des Niayes’’, écrit le journal qui affiche à sa Une : ‘’Rentrée des classes, la banlieue à rude école’’.

Avec APS

Laisser un commentaire

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.