Les arbitres femmes : ” Woutil Dieukaar, Fii Dou sa place…”

«Parfois, en tant qu’arbitre dame, vous êtes confrontes à des supporters qui n’ont pas l’ETAT d’esprit de fair-play, Parfois, on me balance des propos pas du tout galants: une fois, on m’a dit:

“Une femme, c’est pour la cuisine et non pour le football. Allez chercher un mari, cent mieux pour vous.”

Je me souviens lors de ma première année à l’Université de Dakar, il y avait le championnat international et inter-faculté. Je devais officier un match qui opposait la Centrafrique au Gabon. C’était un derby entre Africains.

Le match a démarré et 15 minutes après, ja expulsé un joueur gabonais. Ses coéquipiers sont venus crier sur moi en disant:

“Cut quoi ça même! On ‘a jamais vu une femme arbitre. C’est du gâchis.”

J’ai ensuite sorti un autre carton rouge. Un autre joueur et venu dégager la balle et sans hésiter, j’ai sorti un troisième carton rouge.

Du coup, j’ai donné trois cartons rouges et le match s’est arrêté au bout de 20 minutes. Et le lendemain, la nouvelle circulait dans le Campus qu’il y avait une femme arbitre au département d’Anglais très sévère.

“Elle ne blague pas, il faut la laisser tranquille.”

Le second week-end, je devais arbitrer un autre match. J’ai été surprise de voir des étudiants venir me remettre des feuilles pour que je leur signe des autographes.

Je me souviens à chaque fois que je finis des matchs le derby a Demba Diop, je voyais tout un public qui se levait pour me dire un standing ovation. Il ya même certains qui m’avaient surnomme “Colina bu jigéén”

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Le faux policier battu à à coups de briques

Annoncé accidenté et mort par des sites : Pape Sidy Fall s’en rit et rassure