La France sauve Paul Biya d’un coup d’état

Le jour où la France sauva la mise à Biya , en faisant fuiter un projet de coup d’État à son encontre . Le 16 avril 2001

La France sauve Paul Biya d'un coup d'état

La France sauve Paul Biya d’un coup d’état

Le jour où la France sauva la mise à Biya , en faisant fuiter un projet de coup d’État à son encontre . Le 16 avril 2001, les corps sans vie des officiers de la présidence camerounaise , le commandant Désiré Awoa Mbang , et le mécanicien Emma Abaté , sont acheminés des environs du Mayo Rey , à bord d’un avion cargo Hercule C-130 appartenant à l’armée camerounaise , vers Yaoundé .

La carlingue de l’hélicoptère dans lequel , étaient les hommes , a été retrouvée après plusieurs mois de recherches . Elle est criblée de balles , et aucun de ses occupants n’a survécu à l’attaque du tir de mortier dont l’engin a été la cible volontaire .

Six mois plutôt , c’est-à-dire le 18 octobre 2000 précisément, cet hélicoptère du fabricant américain Bell Helicopter Texon , qui faisait partie de l’escorte accompagnant le chef de l’État camerounais Paul Biya , aux cérémonies d’inauguration du pipe-line Tchad -Cameroun , reliant les localités de Doba côté tchadien , et celle de Kribi côté camerounais , disparaissait des radars de l’armée camerounaise qui la suivant pourtant à la trace , et pour cause .

Normalement destiné à servir de faux lièvre , c’est-à-dire à faire faux bond aux éventuels attaques et attentats , cet hélicoptère était identique à celui dans lequel avait pris place le président camerounais , qui pouvait très bien y être . Alors questions ! Le président camerounais , sur les conseils des français qui venaient de lui sauver la mise , en lui recommandant la modification d’itinéraire, pour son hélicoptère, a-t-il sciemment, c’est-à-dire en pleine connaissance de cause , sacrifié la vie des deux officiers accompagnateurs , afin de sauver la sienne propre ?

Au parfum et visiblement impliqués dans le projet du coup d’État , pourquoi les français ont – procédé à un rétropédalage à 180 degrés sans crier gare . Comptaient – ils depuis le tout début , s’en servir comme d’une monnaie de chantage , dans ce qu’il faut bien appeler un jeu de dupes , au détriment des camerounais à l’initiative de ce projet ?

Jean-Pierre Du Pont

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Interpelé par RFI : Macky parle du ” complot ” contre Sonko

Sortie de Macky Sall : La réponse de Sonko n’a pas tardé