Faits Divers

L’étudiante congolaise mortellement poignardée aux HLM Grand-Yoff

Lotaly Mollet, étudiante en 4ème année en Banque-Assurances à l’ESP (Université Cheikh Anta Diop de Dakar), âgée d’à peine 28 ans, a été poignardée à mort par des agresseurs. Les faits se sont passés aux HLM Grand-Yoff, dans la Commune de Grand- Yoff .

Revenue d’un exposé, nuitamment (2h du matin), dans le cadre des préparatifs de son examen, la congolaise (Congo Brazzaville) a été poignardée au couteau, à hauteur du Collège Hyacinthe Thiandoum.

Son cadavre est, présentement, déposé à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar. L’un des agresseurs est entre les mains des limiers du Commissariat de Grand-Yoff. Une enquête est ouverte.

L'étudiante congolaise mortellement poignardée aux HLM Grand-Yoff L'étudiante congolaise mortellement poignardée aux HLM Grand-Yoff

Son tuteur Amadou Sow, s’est adressé à nos confrères avec tristesse en ces termes: « C’est la Police de Grand-Yoff qui m’a informé de cette triste nouvelle. Je n’en revenais pas. Je sentais la terre dérobait sous mes pieds. Je n’attendais vraiment pas à cette fin tragique de celle que je considérais comme ma propre fille.

L'étudiante congolaise mortellement poignardée aux HLM Grand-Yoff

Lotaly était au Sénégal pour poursuivre ses études supérieures depuis 2017 avec une de ses sœurs. J’étais leur tuteur. En première année, elle cartonnait en devenant major de sa classe. Elle était également nommée responsable par ses promotionnaires. Alors, elle parvenait aussi à décrocher une bourse de l’État du Sénégal de par ses performances. Elle était studieuse, sérieuse et très humaine. Elle se rendait chez ses camarades de classe pour un exposé dans le cadre des préparatifs de son examen prévu, ce week-end ».

La source  révèle également que l’un des auteurs de cette agression sauvage qui a coûté la vie à l’étudiante congolaise, est un récidiviste. Il vient d’être libéré de prison le lundi passé (17 Mai 2021). Certain qu’il va croupir encore à l’hôtel zéro étoile de Rebeuss pour longtemps, encore.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.